• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Mont de Marsan, 19 juillet : la faena de López Simón au toro “Pijotero”

Pijotero, un grand toro de Fuente Ymbro / © JJ/SDT
Pijotero, un grand toro de Fuente Ymbro / © JJ/SDT

C'est Albert López Simón qui est, avec 3 oreilles, le triomphateur "arithmétique" de la corrida du vendredi 19 juillet à Mont de Marsan. Il faut dire qu'il a eu la chancer de croiser la route d'un grand toro de Fuente Ymbro : Pijotero.

Par Joël Jacobi

La décision, la précision technique et le courage à l'épreuve des balles de Miguel Ángel Perera ont fait merveille avec le premier Fuente Ymbro de l'après midi. Les charges violentes de l'animal, ses coups de tête désordonnés et un vilain coup au coude gauche reçu en début de faena laissaient prévoir un résultat médiocre. Au contraire, Perera après avoir surmonté sa vive douleur est parvenu à réguler les assauts du toro et la fin de la faena fut de toute beauté. Une oreille.

Pablo Aguado a hérité des deux toros médiocres de l'envoi. Peu d'ardeur au combat, peu de forces. Mais tant que ses toros ont duré, ce fut merveille et ravissement. Quelle douceur! Quelle économie de gestes! Quelle classe! 

Le sort a réservé le meilleur (et de loin) toro de l'après-midi, Pijotero, à Alberto López Simón. L'ardeur au combat de ce toro, la régularité de son galop, la franchise de ses charges ont enthousiasmé le Plumaçon. Si "Pijotero" avait dû être toréé par Perera ou López Simón, peut-être aurait-il eu sa vie épargnée. 

Alberto l'a toréé du mieux qu'il sait. Ce n'est déjà pas mal…
 
Alberto et Pijotero

Sur le même sujet

De la source du Danube au Grau-du-Roi en kayak : une aventure de plus de 7 000 km

Les + Lus