• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le nouveau rythme scolaire est expérimenté depuis un an au Crès

Le Crès (Hérault) - les enfants et les enseignants expérimentent la semaine de 4,5 jours depuis un an - 2 septembre 2014. / © F3 LR
Le Crès (Hérault) - les enfants et les enseignants expérimentent la semaine de 4,5 jours depuis un an - 2 septembre 2014. / © F3 LR

Au Crès, dans l'Agglo de Montpellier, le nouveau rythme scolaire n'a rien de nouveau. Il est déjà expérimenté depuis l'an dernier. Cette seconde rentrée, version 4 jours et demi de travail, est l'occasion de faire le bilan de cette réforme contestée avec parents et enseignants.

Par Fabrice Dubault


Pour Sabine Sarazin, c'est le baptême du feu.
Ce sont ces tous premiers pas en tant qu'enseignante et elle démarre son métier dans une école qui a déjà expérimenté la célèbre semaine de 4 jours et demi.
Et pour 80% des enseignants du Crès, la semaine de 4 jours et demi a fait ses preuves l'an passé. Elle serait bénéfique pour l'apprentissage.

Les enfants vont à l'école le mercredi matin. Les autres jours, ils finissent à 16 heures.
Ensuite, ils ont le choix. Soit ils rentrent chez eux, soit ils participent à des activités périscolaires. Au menu du tennis, du volley, de la danse, une palettes d'activités encadrés par des animateurs. La mairie a créé deux postes d'animateurs, l'an passé.

Un peu plus de 900 enfants sont scolarisés dans la commune, selon le maire, 80% d'entre eux ont participé régulièrement aux activités après 16 heures, l'année dernière.

Ce rythme scolaire serait mieux adapté au rythme biologique des enfants. Les chercheurs sont affirmatifs. Côté parents, les avis sont partagés surtout pour les tous petits.

Une chose est sûre, l'heure redoutée par les enseignants, 16-17 heures, où les enfants piétinent en attendant la sonnerie est bel et bien terminée pour tout le monde.

Le Crès (34) : l'école expérimente le nouveau rythme scolaire depuis un an
Reportage F3 LR : C.Agullo et L.Beaumel

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview Me Alain Ottan avocat défense

Les + Lus