Occitan et catalan : un projet de loi pour enseigner les langues régionales dans toutes les écoles

Ce jeudi 8 avril, l’Assemblée Nationale a adopté le projet de loi du député breton Paul Molac pour renforcer la protection et la promotion des langues régionales. Projet suivi de près en Occitanie. Mais quèsaco ?

Peyriac-Minervois (Aude) - la Calendrata "los Cascamèls" - archives
Peyriac-Minervois (Aude) - la Calendrata "los Cascamèls" - archives © F3 LR F.Guibal

Pour apprendre les langues régionales dès le plus jeune âge, il faut aujourd’hui passer par des écoles publiques bilingues ou associatives : les calendretas pour l’occitan et les bressolas pour le catalan. Sur le périmètre de l’occitan, on compte près de 4.000 élèves scolarisés dans ces écoles alternatives.

75 langues régionales en France

Le député breton Paul Molac (groupe Libertés et Territoires) veut améliorer la "protection patrimoniale" des langues régionales françaises et leur diffusion. Des parlers locaux très nombreux, de la métropole aux DOM-TOM. 

L'apprentissage pour tous à l'école ?

Le débat porte principalement sur son projet d’inclure l’apprentissage pour tous de ces langues territoriales à l’école. Comme ce qui se fait actuellement pour l’anglais dès l’école élémentaire. Il souhaite “la mise en place de la pédagogie immersive dans des classes de l’enseignement public”.

Il propose différentes pistes : 

Les défenseurs de ces différents dialectes sont très favorables et mobilisés pour promouvoir ce projet de loi.

Pere Manzanares est président du Syndicat Intercommunal pour la promotion des langues Occitanes et Catalanes (SIOCCAT) des Pyrénées-Orientales. Une structure qui intervient en milieu scolaire. Et pour lui : « En l’absence de l’enseignement du latin, l’enseignement des langues romanes issues du latin comme le catalan et l’occitan participent largement à la compréhension de nos règles grammaticales et de l’origine du vocabulaire de la langue française.”

Le catalan et l’occitan participent largement à la compréhension de nos règles grammaticales et de l’origine du vocabulaire.

Pere Manzanares, Pt Syndicat Intercommunal pour la promotion langues occitane et catalane.

Une matière obligatoire qui fait débat

Mais les opposants expliquent que cet enseignement pour tous ne va pas dans le sens de la Constitution. Une seule langue, le français, est officiellement reconnue par la Constitution de la Ve République.

Ainsi pour Jean-Jacques Urvoas, ancien Garde des Sceaux et maître de conférence en droit public : "L’enseignement par immersion ne serait pas conforme à la Constitution s’il était obligatoire".

Ces dispositions sur l’apprentissage obligatoire avaient été rejetées par les députés lors de la première lecture à l’Assemblée en février 2020, puis rétablies par les sénateurs lors de leur examen en décembre.

Reste à convaincre les députés de tous bords, à quelques semaines des élections régionales…

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région occitanie politique patrimoine culture éducation société culture catalane culture régionale occitan pays catalan polémique