Occitanie : découvrez le Top 10 des sites les plus visités par les touristes

© Christophe Simon / AFP
© Christophe Simon / AFP

Le Gard, l'Aude et l'Hérault forment à eux seuls, le gros des sites touristiques d'Occitanie les plus visités, sur un an comme durant l'été. Ils trustent 7 places du Top 10. En vedettes, pas de surprise, le Pont du Gard et la Cité de Carcassonne.

Par Fabrice Dubault et Jean-Michel Escafre


Voici le Top 10 des sites les plus visités en Occitanie en 2018, c'est le même que celui des visites estivales, même si l'ordre peut varier. Histoire, animaux et littoral, c'est le trio gagnant de la région pour attirer les touristes.

1er le Pont du Gard, 1 million d’entrées par an (Gard)
2ème la Cité de Carcassonne, 600.000 visiteurs (Aude)
3ème le Gouffre de Padirac, 500.000 visiteurs (Lot)
4ème la Cité de l'Espace à Toulouse 450.000 visiteurs (Haute-Garonne)
5ème le Seaquarium du Grau-du-Roi 400.000 entrées (Gard)
6ème les Jacobins à Toulouse 380.000 visiteurs (Haute-Garonne)
7ème les Arènes de Nîmes 350.000 visiteurs (Gard)
8ème l’Aquarium Planet Ocean à Montpellier 340.000 visiteurs (Hérault)
9ème la Réserve africaine de Sigean 330.000 visiteurs (Aude)
10ème le Musée Fabre à Montpellier 300.000 visiteurs (Hérault)
 
 

Juillet-Août : un bilan touristique mitigé


Au mois d'août, le Comité régional du tourisme Occitanie a effectué un sondage auprès de 3.000 professionnels : restaurateurs, hôteliers, gérants de campings, musées…

70% d’entre eux estiment que leur activité a connu une hausse en août… une augmentation en regard du mois de juillet, notamment en Roussillon.

L’Union des métiers de l’industrie hôtelière estime que les juillettistes ont été 25 % moins nombreux par rapport à 2018 à la même période.
Un très mauvais mois notamment dans l’Aude avec -5% de fréquentation. Certains restaurateurs ont divisé par 2 leur chiffre d’affaires.

Sète en revanche se maintient, grâce aux croisiéristes qui débarquent avec leurs paquebots jusqu’à 1.500 touristes à la fois… et puis le phénomène des séries télé comme «Demain nous appartient» et «Candice Renoir» attirent les foules...

L’Occitanie, première région de France pour la clientèle française, mais 4ème seulement pour les touristes étrangers.

40% des professionnels constatent une baisse des estivants étrangers, notamment les Européens qui ont fui à cause des manifs des gilets jaunes. La canicule n'a rien arrangé, beaucoup ont préféré la Bretagne et la Normandie, voire des pays du nord de l'Europe.

Face à la chaleur, le tube de l’été du vacancier a été... le tube de crème solaire. Sans surprise, le littoral conserve la première place des destinations.
A l’opposé, en Lozère, le comité départemental affirme avoir souffert du manque de lieux de baignade. Même phénomène pour le tourisme vert du Gard rhodanien, 40% des pros de l’accueil touristique accusent une baisse d’activité.

Sur la tendance, les séjours sont plus courts mais plus étalés sur la saison, et les réservations plus tardives.

Pas de site catalan dans le Top 10 régional donc mais des visites touristiques trustées par le Château royal de Collioure (145.000 visiteurs), le Musée de la préhistoire de Tautavel (115.000), le Palais des rois de Majorque à Perpignan (environ 100.000 entrées).
 

Et septembre ?


Le mois est particulièrement doux, ce qui assure une présence touristique conséquente notamment sur le littoral. Même si les paillotes et restaurants de plage ont fermé ce 15 septembre.
Dans les Pyrénées-Orientales, septembre 2018 a enregistré 3,4 millions de nuitées contre 1,8 million en juin.

En altitude, dans les Pyrénées, le bilan semble assez bon pour un été très sec. Mais la neige est déjà là. Les cimes étaient blanches dès le 10 septembre au matin, soit avec un mois d'avance par rapport à 2018. Est-ce de bon augure pour la saison de ski ?
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus