En Occitanie les gilets jaunes sont de retour sur les ronds-points

Pour ce 25ème samedi de mobilisation, les gilets jaunes ont décidé de revenir à la base du mouvement, le blocage des ronds-points. De Montpellier à Toulouse, plusieurs ronds-points sont de nouveaux occupés.

A Montpellier, une quarantaine de gilets jaunes occupe le rond-point du Près-d'Arènes - 4 mai 2019
A Montpellier, une quarantaine de gilets jaunes occupe le rond-point du Près-d'Arènes - 4 mai 2019 © France 3 LR - Luc Calmels
Parallèlement aux manifestations organisées dans les villes de la région, les gilets jaunes invitent à une réoccupation des ronds-points. Ils veulent « revenir à ce qui a fait le succès initial du mouvement », c’est-à-dire l’occupation des ronds-points.

Plusieurs ronds-points de la région de Montpellier étaient occupés dès ce samedi matin.

D’autres appels ont été lancés, par exemple pour le rond-point des Près-d’Arènes, pour une occupation toute la journée. Il en va de même pour les ronds-points de Lavérune, Gignac, Bessan, Ambrussum, Lunel ou encore Castries et les ronds-points du Bassin de Thau. 
 
Une quarantaine de gilets jaunes occupe le rond-point de Près d'Arènes à Montpellier - 4 mai 2019
Une quarantaine de gilets jaunes occupe le rond-point de Près d'Arènes à Montpellier - 4 mai 2019 © France 3 -L.Calmels


A Montpellier, un rassemblement est prévu en parallèle à 14h Place de la Comédie à Montpellier. 

A Toulouse, les gilets jaunes appellent à se rendre au rond-point de Muret, Socamil, Sesquières et Colomiers.

Concernant la manifestation, le rendez-vous est donné pour 14 heures, allée Jean Jaurès. Comme les samedis précédents, la préfecture de Haute-Garonne interdit « toute manifestation le samedi 4 mai 2019 entre 10 h et 21 h sur la place du Capitole à Toulouse ».

Le reportage de Luc Calmels et Enrique Garibaldi 
 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gilets jaunes société manifestation économie social
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter