Occitanie : l'eau potable est de qualité satisfaisante mais l'Aveyron et l'Aude sont des points noirs

L’UFC Que Choisir vient de publier une carte indiquant la qualité de l’eau potable par commune. En Occitanie, celle-ci est globalement bonne mais certaines zones demeurent polluées, notamment en montagne et en campagne, dans l'Aude et l'Aveyron.

En 2019 et 2020, 98% des Français ont accès à une eau conforme à la réglementation, une progression de deux points par rapport à 2017.
En 2019 et 2020, 98% des Français ont accès à une eau conforme à la réglementation, une progression de deux points par rapport à 2017. © FTV France 3 Occitanie

Quelle est la qualité de l’eau qui sort de votre robinet ?
L’UFC Que Choisir a compilé les données de plus de 45.000 réseaux de distribution en France. Des données recueillies par les Agences régionales de santé entre janvier 2019 et décembre 2020. Résultat : de manière générale, l’eau qui sort du robinet est de bonne qualité pour la plupart des communes et respecte la réglementation, une tendance que l’on retrouve en Occitanie malgré certaines exceptions. 

En Aveyron, des chlorites et polluants agricoles présents dans l’eau

La plupart des communes d’Aveyron présentent une qualité d’eau médiocre. Millau, comme les communes limitrophes de Rodez, ne font pas exception. En cause, des taux élevés de chlore mais qui “n’ont pas nécessité une restriction de la consommation de l’eau” indique le ministère de la Santé. 

La Montagne noire audoise en zone rouge

La Montagne noire présente des analyses particulièrement inquiétantes. La qualité de l’eau y est rarement bonne, oscillant de satisfaisante à médiocre voire carrément mauvaise. Dans plusieurs communes, l’eau est trouble et trop minéralisée. Des traces de pesticides légèrement supérieurs ont été détectées tout comme du chlore et des matières organiques.

Ces résultats de l’étude de l’UFC Que Choisir ne correspondent pas à celles publiées par le ministère de la Santé. Dans les communes concernées, l’eau apparaît comme “conforme aux exigences de qualité en vigueur” suite à des prélèvements effectués fin mars 2021. La situation se serait donc nettement améliorée depuis janvier 2019, soit moins d’un an après que l'Aude ait subi des inondations destructrices et meurtrières.

Vers une amélioration de la qualité de l'eau

Toulouse et Montpellier bénéficient d’une eau de bonne qualité sans problème particulier à signaler comme de nombreuses grandes villes en France. Actuellement, 98% des habitants ont accès à une eau conforme à la réglementation. Une progression de 2 points par rapport à l’étude de 2017 expliquée par UFC Que Choisir par la “fermeture des réseaux de distribution contaminés par les pesticides”. Dans les zones rurales, le transfert de la compétence de l’eau aux intercommunalités“a permis de financer une meilleure dépollution des eaux”. 

Une point reste toutefois à améliorer selon Générations Futures qui s'est associée à l’étude : la présence de pesticides dans l’eau potable dûe à la pollution agricole. 450.000 personnes boivent chaque jour une eau dont le taux de pesticides dépasse les limites autorisées.
Un nombre sous-estimé, selon l’association écologique, car seules 206 molécules différentes sont recherchées dans les analyses alors qu’il en existe plus de 750.

De plus, Génération futures souhaite voir certains de ces pesticides, suspectés d’être des perturbateurs endocriniens, purement interdits dans l’eau du robinet, et non plus autorisés de manière limitée. Une pétition est en ligne afin de réclamer une eau du robinet sans pesticides.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique santé société pollution environnement montagne nature ruralité agriculture économie viticulture écologie