Occitanie : la consommation importante de drogue, d'alcool et de tabac conduit aux addictions

Plus d’alcool, plus de tabac et plus de cannabis. L'Occitanie serait-elle une terre d’addictions ? Oui répond Santé publique France. La consommation de ces produits par les 18-75 ans y est plus élevée que la moyenne nationale des autres régions.

Le préfet de la Région Occitanie Etienne Guyot et le directeur de l’Agence Régionale de Santé Pierre Ricordeau ont signé une feuille de route commune afin de lutter contre les addictions. Une réaction prise suite à la publication du baromètre de Santé publique France dont les résultats dévoilés début 2021 montrent des chiffres bien supérieurs à la moyenne nationale et donc inquiétants pour la santé des Occitans.

Les habitants de la région sont plus addicts au tabac, à l'alcool et aux drogues que le reste des Français.

Occitanie, 3e région où l’on fume le plus

Dans ce rapport, l’Occitanie apparaît à la troisième place des régions où la consommation quotidienne de tabac est la plus élevée, derrière les Hauts-de-France et la Provence-Alpes-Côte-d’Azur : 30,3% des 18-75 ans fument quotidiennement contre 26,9% en France.

La région compte environ 1,2 million de fumeurs quotidiens, dont la moitié déclarent vouloir arrêter.

Occitanie, championne de France de "lever de coude"

Bien que la consommation d’alcool ait fortement baissé entre 2000 et 2017 (passant de 29% à 12,6%), le pourcentage de personnes buvant de l’alcool au quotidien reste le plus élevé de France (dont la moyenne nationale est de 10%)... Nous sommes une région viticole.
Les chiffres s’envolent lorsqu’il est question de vin : 33% en boivent chaque semaine contre 29% en France.

En revanche, l'Occitanie se situe dans la moyenne pour la consommation de bière et d’alcool fort.

Occitanie, surconsommation de cannabis chez les jeunes

Chez les jeunes de 17 ans aussi, la région connaît des chiffres bien supérieurs à la moyenne nationale lorsqu’il s’agit de consommation de cannabis : 43,5% ont déjà essayé contre 39,1% en France. 8,6% d’entre eux sont des consommateurs réguliers en Occitanie contre  6,8% en France.

La région est particulièrement impactée par le trafic de diverses substances en raison de sa proximité avec l’Espagne, le Maroc et l’Andorre. L’axe autoroutier Perpignan/Montpellier/Nîmes alimentant le reste du pays est une zone de stockage de produits. Enfin, le développement de la culture du cannabis en zone rurale comme en Lozère par exemple permet d’alimenter un marché local.

Lutter contre les addictions

Face à ce triste palmarès, le préfet de Région Etienne Guyot et le directeur de l’Agence Régionale de Santé Pierre Ricordeau ont signé une feuille de route commune afin de lutter contre le fléau. Cette feuille de route devrait permettre un meilleur partenariat entre les institutions et les associations afin de couvrir l’ensemble du parcours d’addiction à savoir : la prévention (en particulier auprès des jeunes et des publics vulnérables), les soins et le traitement de l’addiction, mais aussi la répression du commerce et des usages des substances illicites.

Car l’addiction est un véritable enjeu de santé publique : le tabac et l’alcool sont les deux premières causes de mortalité évitables en France.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société alcool drogue faits divers université éducation tabagisme