Météo : une vague de froid exceptionnelle provoque de la neige sur les Pyrénées et des records de fraîcheur en Occitanie

En raison d'une vague de froid exceptionnelle, pour une 31 juillet, des records de basses températures ont été enregistrés dans le Gers et de la neige a saupoudré les cimes des Pyrénées. Une première depuis 2017. L'an dernier à la même époque, l'Occitanie était touchée par un pic de chaleur.
La neige a saupoudré le Pic du Midi, situé à 2877 mètres dans les Pyrénées, le samedi 31 juillet.
La neige a saupoudré le Pic du Midi, situé à 2877 mètres dans les Pyrénées, le samedi 31 juillet. © Pic du Midi

"Y a plus de saisons ma bonne dame!". L'expression pourrait s'appliquer à merveille pour ce 31 juillet 2021. De la neige est venue saupoudrer les cimes des Pyrénées au-dessus des 2500 mètres d'altitude, au Pic du Midi ou au Pas de la Case, en Andorre, comme le montre cette vidéo.

Fraîcheur exceptionnelle pour un 31 juillet

Un phénomène exceptionnel durant cette période estivale. Les dernières chutes de neige en plein cœur de l'été sur le massif Pyrénéens ne s'étaient plus produites depuis l'été 2017. 

Comme l'explique le site spécialisé Météo Pyrénées cette neige est la conséquence d'un "fort refroidissement" survenu après un important "front orageux" sur cette zone. Dimanche 1e août au matin, il fait -1° au Pic du Midi. 

Des températures basses observées également en plaine. Comme le décrit sur twitter Gaétan Heymes, ingénieur prévisionniste de Météo France, "la fraîcheur a été exceptionnelle ce 31 juillet dans le Gers, la plupart des stations du département ont provisoirement établi un nouveau record mensuel bas de température maximale."

Des records de températures vieux de 44 ans battus

À Mirande (Gers), la température est tombée à 15,6 °C. Il faut remonter au 29 juillet 1977 pour retrouver une maximale, aussi basse, soit 16,5 °C. À Tarbes (Hautes-Pyrénées), la température n'a pas dépassé les 15,4°. Du jamais-vu également en 44 ans pour un 31 juillet. 

"Il s'agit dans certains secteurs du sud-ouest de la température maximale la plus basse en juillet depuis les années 1970" détaille Gaétan Heymes sur son réseau social.  

Une situation d'autant plus remarquable pour une fin juillet que l'an dernier, la région "connaissait un pic de chaleur exceptionnel. Le 30 juillet 2020, 38 à 40 °C généralisés, jusqu'à 41,9 °C à la Pointe de Socoa, et le lendemain, encore 36-39°C vers le Midi Toulousain."

Cette année, cette vague de chaleur concerne l'est du bassin méditerranéen avec 43,3 °C Bodrum en Turquie 42,7 °C à Serrai (Grèce) et 42,6 °C à Gevgelija en Macédoine.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
météo réchauffement climatique environnement neige