Cet article date de plus de 6 ans

Opération anti-djihad à Lunel : la police ciblait des recruteurs fondamentalistes

Sous surveillance depuis des mois, les hommes recherchés par le Raid et le GIGN, sont soupçonnés d'appartenir à une faction fondamentaliste musulmane baptisée Tabligh. Il s'agit d'un mouvement ou d'une mission religieuse dont l'objectif est le prosélytisme et la prédication stricte.
Lunel (Hérault) - l'un des 5 suspects interpellés dans l'opération anti-djihadistes - 27 janvier 2015.
Lunel (Hérault) - l'un des 5 suspects interpellés dans l'opération anti-djihadistes - 27 janvier 2015. © maxppp

L'opération anti-djihadistes a été lancée par le parquet antiterroriste de Paris. Les suspects ont passé la journée en garde à vue à Montpellier et seront transférés à Paris dans les heures à venir.

Une filière djihadiste à Lunel ?

Les interpellés, comme plusieurs jeunes de Lunel tués en Syrie, appartiendraient à une mouvance de l'islam connue sous le nom de Tabligh. Un courant musulman radical de prédication.

Ces recruteurs et ses membres prônent notamment l'utilité et la nécessité de faire vivre un islam fondamentaliste et une application de la religion au Moyen-Orient. Ils militent pour la conversion et une forme revivaliste, un renouveau de la religion.


Retour sur l'opération à Lunel

Drôle de réveil, pour les habitants du quartier des halles, à Lunel, bouclé au petit matin. Entre 6h et 9h30, RAID et GIGN y ont interpellé plusieurs personnes.
Les forces de l'ordre n'ont pas hésité à perquisitionner plusieurs logements, notamment dans les immeubles voisins de ceux des suspects, fracturant portes et serrures.
durée de la vidéo: 01 min 27
Montpellier : le point sur les arrestations du Raid

Pour l'instant à Lunel, le maire se tait. Comme chaque fois depuis la mort de 6 jeunes lunellois en Irak et en Syrie, seule l'opposition s'adresse à la presse. Et pour répondre à l'exaspération des Lunellois, l'opposition municipale réclame la venue d'un représentant du gouvernement.

Pour le ministre de l'Intérieur, "si l'implication des personnes soupçonnées est confirmée par l'autorité judiciaire, ce sera donc une filière particulièrement dangereuse et organisée qui aura été démantelée ce matin, une de plus", a réagi Bernard Cazeneuve.

durée de la vidéo: 01 min 55
Lunel (34) : coup de filet anti-djihadistes

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
djihad police religion