Orages : 4 morts et 2 disparues à Lamalou-les-Bains, un lourd bilan provisoire

4 morts et 2 disparues, à Lamalou-les-Bains, dans les Hauts-Cantons, c'est le bilan officiel à 11h15, confirmé par le sous-préfet de Béziers, après une nuit d'orage. 3 des 4 victimes ont été retrouvées dans un camping. Une sexagénaire et sa fille de 34 ans ainsi que 2 hommes dont un de 77 ans.


2 femmes sont toujours portées disparues.

La rivière du Bitoulet qui longe le camping de Lamalou-les-Bains et qui a débordé formant un lame d'eau a fait au moins 4 morts. Une vague de plus de 2 mètres a submergé les camping-cars, les caravanes et le tentes en quelques secondes.

Une sexagénaire et sa fille de 34 ans emportées dans leur camping-car sous les yeux du mari qui tentait de sauver une autre femme, elle-même portée disparue.
Un homme retrouvé mort à côté de sa caravane.
Et un homme de 77 ans découvert dans la matinée sur un rond-point de Lamalou à proximité du camping.

250 pompiers et 50 plongeurs sont sur place, ainsi qu'une cellule de crise et d'intervention.
300 personnes sinistrées, habitant plusieurs quartiers de Lamalou ont été mises en sécurité et doivent être hébergées ou relogées.

Attention, l'eau du robinet de Lamalou est déclarée non potable. Des distributions d'eau en bouteille vont être mise en place.

Numéro d'information : 0 811 000 634

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé jeudi à Lamalou-les-Bains, qu'il demanderait lors du prochain conseil des ministres le classement des zones touchées en état de catastrophe naturelle.

"Dès mercredi prochain en conseil des ministres, je vais demander le classement de la zone touchée par les inondations en zone de catastrophe naturelle", a-t-il dit, devant la presse.



Une femme et sa fille de 34 ans emportées avec leur camping-car

Un sexagénaire qui tentait d'empêcher une femme de se noyer au camping de Lamalou-les-Bains, a vu sa propre épouse et sa fille emportées par les eaux dans leur camping-car, a raconté jeudi à l'AFP, le maire de la commune.

"Le père, qui avait une soixantaine d'années, est sorti : il a vu une dame qui allait se noyer", dans la crue de la rivière limitrophe, a expliqué Philippe Tailland, maire de la commune de 2.500 habitants, joint par téléphone.


"Il l'a tenue par la main", a-t-il poursuivi : "malheureusement, il a été obligé de relâcher cette dame", qui compte parmi les disparues, et "quand il s'est retourné, il a vu son camping-car qui partait, emporté avec sa femme et sa fille qui avait 34 ans dedans".

Une vague de plus de 2 mètres a submergé le camping de Lamalou vers 23h45

La petite rivière du Bitoulet qui longe le camping municipal, s'est soudainement transformée en torrent, emportant des camping-cars et des caravanes.
"On a retrouvé le camping-car bloqué sous un pont", a ajouté M. Tailland, précisant que seule l'épouse du campeur, décédée, avait pu être identifiée. "Sa fille de 34 ans, on ne sait pas si elle est bloquée dans le camping-car ou si éventuellement elle a été emportée par les eaux", a indiqué le maire.

Le sexagénaire, qui a survécu, est "dans un état catastrophique", a jouté M. Tailland: "il est toujours à ne pas comprendre ce qui arrive".

Images F3 LR FTV J.Morch

La mairie lance un appel à la solidarité

La crue exceptionnelle du Bitoulet a débuté peu avant minuit, a rappelé le maire : "en amont de notre commune (...) des arbres ont fait un barrage naturel et vers 23H30-minuit moins le quart, ce barrage a lâché", a-t-il dit.

Une vague "de plus de deux mètres" est alors "passée sur notre camping", où séjournaient une centaine de touristes, tous Français : "les campings-cars ont été déplacés, certains on voulu sortir".

Au matin, trente à quarante centimètres de boue recouvraient les voies de la commune où des arbres de 60 à 70 centimètres de diamètre sont tombés, a précisé M. Tailland.

durée de la vidéo : 00h01mn57s
Au Lendemain des inondations qui ont fait au moins 4 morts à Lamalou, la petite ville est sous le choc. Nous avons joint Brigitte Tailland, l'attachée de communication de la mairie. ©F3LR

 

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité