Originaire de Tarbes, le judoka malvoyant Hélios Latchoumanaya met au tapis ses adversaires

Publié le Mis à jour le
Écrit par Lauriane Nembrot
Hélios Latchoumanaya aux championnats de France de judo. Perpignan, le 13 novembre 2021.
Hélios Latchoumanaya aux championnats de France de judo. Perpignan, le 13 novembre 2021. © P. Georget / France 3 Occitanie

Lors des championnats de France de judo qui se sont tenus ce weekend à Perpignan, le Tarbais Hélios Latchoumanaya a mis au tapis la moitié de ses adversaires. Pas de répit pour ce sportif de 21 ans, qui s'entraîne déjà pour tenter de décrocher l’or aux JO de Paris en 2024.

La nuit, j’y vois quasiment rien et sur les côtés j’y vois vraiment pas grand chose”, résume avec ses mots Hélios Latchoumanaya. Il est atteint depuis l’enfance d’une maladie dégénérative de l'œil.  Et pourtant, lorsqu’il est sur les tatamis, le judoka donne l’impression de lire les mouvements de ses adversaires, de prédire leurs actions tant il parvient à les terrasser. 

Natif de la ville de Tarbes, à tout juste 21 ans, Hélios Latchoumanaya, qui évolue dans la catégorie -90 kilos, cumule déjà bon nombre de médailles. Double vice-champion d’Europe de judo, médaillé d’argent aux championnats du monde de judo, il a remporté deux des quatre combats qu’il a disputés ce weekend à Perpignan lors des championnats de France.

Son handicap au coeur de la stratégie de combat 

Au judo, le premier qui pose les mains sur le kimono, il a l’avantage parce qu’il est en position pour attaquer. Hélios, lui, ne voit pas les mains arriver. Donc il laisse les mains se poser sur lui et l’autre prend toujours l’avantage”, explique au micro de France 3 Occitanie Cédric Margalejo, entraîneur de Hélios, qui assure que l’athlète sait tirer parti de cette situation. “Hélios se réorganise, il se réadapte, même si c’est très difficile pour lui”, ajoute-t-il. 

Malgré la difficulté, Hélios Latchoumanaya est une graine de champion. À 14 ans, il a intégré le pôle espoir de Toulouse. En 2017, il rejoint l’équipe de France de para judo. Depuis, le Tarbais, qui évolue aujourd’hui au sein du club de Bourg-la-Reine en région parisienne, participe chaque année à de nombreuses compétitions et brille en tournoi.

Cap sur les JO 2024

Récemment médaillé de bronze lors des derniers Jeux de Tokyo, le judoka garde un souvenir ému de ses prestations, même s’il dit être déçu de son palmarès. “C'étaient mes premières olympiades. À 21 ans, ramener le bronze c’est super”, explique-t'il, avant de reconnaître qu'il est quand même “super fier de sa compétition”. 

En parallèle de sa participation aux championnats de France de judo, Hélios Latchoumanaya a déjà commencé la préparation pour les jeux olympiques de Paris prévus en 2024. Des jeux durant lesquels il s’est promis, encore une fois, de décrocher l’or. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.