Ours des Pyrénées : les images rares de 3 ourses avec leurs petits

© ONCFS
© ONCFS

Le printemps est une période active pour les ours des Pyrénées. Les caméras automatiques du suivi de l'ours, captent des images. Ces vidéos permettent entre autres de faire le point sur les naissances et la bonne santé de la population ursine. En 2018, 5 oursons de l'année on déjà été repérés.

Par Emmanuelle Gayet

Cette nouvelle vidéo montre la vitalité des ours des Pyrénées. Dans la dizaine de séquences d'images enregistrées entre les mois de mai et de juin 2018, on y retrouve une vingtaine d'ours. Ils circulent principalement sur trois départements : la Haute-Garonne, l'Ariège et les Hautes-Pyrénées. En tout, 43 plantigrades ont été dénombrés dans les Pyrénées en 2017.
Vidéo ours des Pyrénées
 

5 oursons de l'année

Des naissances ont eu lieu dans l'année, au moins 5, détectées à ce jour. On voit distinctement une ourse suivie de ses deux jeunes oursons repérés sur le territoire de la commune de Bonac Irazein et une autre en toute fin de vidéo où l'on aperçoit furtivement une maman ourse suivie de sa progéniture (3 petits).
Les oursons 2018 sont nés lors de l'hiver 2017-2018, mais ils ne sont détectés que depuis le printemps et l'Office national de la chasse et des forêts se laisse jusqu'en 2019 pour  connaître précisément le nombre de portée.
 

9 à 10 femelles peuvent potentiellement avoir des oursons. Il est toutefois certain que toutes n'en auront pas et on peut raisonnablement tabler sur 3 à 5 portées, comme chaque année depuis 2013. Ce qui ferait passer la population d'ours à plus d'un cinquantaine d'individus.
Ourse suitée / © ONCFS
Ourse suitée / © ONCFS

 

2 oursons âgés de 1, 5 an

Autre séquence émouvante, celles de deux oursons nés en 2016-2017 que l'on voit en compagnie de leur maman. Ces derniers, sont presque autonomes, ils s'apprêtent à se séparer de leur mère. Ils ont été vu dans le secteur de Seix en Ariège, et avaient déjà été filmés par un bénévole du réseau ours alors qu'ils étaient en quête de nourriture dans le Couserans.
En 2016, 10 oursons ont vu le jour, en 2017, ils étaient 7.
© ONCFS
© ONCFS
 

Canellito à la recherche de son territoire

L'ours, unique descendant de Cannelle, et dernier représentant de la souche pyrénéenne a été filmé à deux reprises. Il navigue entre le territoire de Saint-Lary dans les Hautes-Pyrénées et le secteur de Luchon dans la Haute-Garonne. Un secteur que l'ours béarnais, Néré, en quête de femelle est également venu explorer.


Deux couples filmés

Bonabé et une femelle indéterminée apparaissent sur la même séquence. Les deux ours se suivent à quelques mètres. Même constat pour le mâle Boet vu accompagné d'une femelle. Le printemps correspond à la période du rut chez les ursidés. Les mâles sont capables d'effectuer de très longues distances pour retrouver une femelle pour l'accouplement.
A partir de mi-juillet, les animaux se focalisent sur l’activité alimentaire. Avec l'apparition des baies, les animaux se préoccupent de refaire leur réserve de graisse en perspective de l'hiver.  C'est la période d’hyperphagie, elle se prolonge jusqu'en octobre.
© ONCFS
© ONCFS



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus