• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

VIDEO - L'ourson qui s'était échappé dans le Tarn a été retrouvé et capturé en bonne santé

L'ourson qui s'était échappé a été retrouvé, capturé grâce à un cage avec appât / © ONCFS
L'ourson qui s'était échappé a été retrouvé, capturé grâce à un cage avec appât / © ONCFS

L'animal de 5 mois recueilli en Ariège après avoir été isolé de sa mère s'était fait la belle de son enclos dans la nuit de dimanche à lundi.

Par Fabrice Valery

L'histoire se termine bien. Après deux jours de cavale, l'ourson qui s'était échappé dimanche soir de l'enclos où il était retenu à Saint-Pierre de Trivisy (Tarn) a été capturé sain et sauf mardi soir, ver 21h30, a-t-on appris de source sûre.
L'ourson reprend des forces après sa capture dans le Tarn

Retrouvé à 800 mètres de l'enclos

L'animal de 5 mois et pesant environ 8 kilos n'était selon nos informations qu'à 800 mètres environ du lieu où il avait été placé, chez un capacitaire en animaux sauvages.
Il a été capturé grâce à une cage avec appât. C'est un agriculteur qui l'a aperçu et signalé. 

Il était arrivé dans le Tarn le 12 juin, après avoir été capturé en Ariège, vers Coufflens, isolé de sa mère sans doute par l'intervention d'un mâle. Il était alors anémié et dénutri et ne pouvait plus se déplacer correctement. Un examen clinique avait permis de montrer qu'il s'agit d'un mâle pesant 8,25 kilos. Il a été baptisé Douillous en raison du lieu-dit de son sauvetage.

Il avait creusé le sol

Mais à la surprise générale, on avait appris lundi matin que l'animal s'était échappé : selon les informations de France 3, il avait été placé dans une cage réservée aux grands fauves et était parvenu à creuser la terre, passant sous la dalle en béton.

Pour sa propre sécurité

Des recherches avaient alors été immédiatement entreprises pour le retrouver, notamment avec des chiens. Cet animal très jeune ne représentait pas de danger pour la population. C'est surtout pour sa propre survie qu'il fallait le retrouver au plus vite. En effet, non sevré, un animal aussi petit n'est pas en capacité de trouver sa nourriture seul. Il aurait pu mourir au bout de quelques jours. 

Déplacé dans un autre endroit

L'ourson va, selon nos informations, être déplacé dans un nouveau lieu de captivité. Les autorités ont toujours l'intention de prendre soin de lui, de le nourrir afin de pouvoir le relâcher dans les Pyrénées.

Sur le même sujet

Hérault : le massif de la Gardiole entre Montpellier et Sète menacé par un incendie, la SPA de Villeneuve évacuée

Les + Lus