Pollution : nouveau pic dans 3 départements d'Occitanie

Publié le Mis à jour le
Écrit par Cécile Frechinos .

Un épisode de pollution de l'air aux particules en suspension est prévu ce mardi sur les départements de la Haute-Garonne, du Tarn et des Hautes-Pyrénées. Le trafic routier, les dispositifs de chauffage, les  industries sont une nouvelles fois en cause, conjugués à une masse d'air stable. 

La région est une nouvelle fois plongée dans une atmosphère polluée. Aujourd'hui dans les départements de la Haute-Garonne, du Tarn et des Hautes-Pyrénées, la concentration en particules fines (PM10) est supérieure à 50 microgrammes par mètre cube en moyenne sur 24 heures (source ORAMIP). 
Un nouvel épisode de pollution qui s'explique par la conjugaison d'une masse d'air stable avec l'accumulation des émissions locales des particules par le trafic routier, les dispositifs de chauffage, les industries ou les émissions naturelles.


Toulouse en alerte maximale 

C'est à Toulouse que la pollution de l'air est la plus préoccupante. L'indice de qualité de l'air y est jugé de "mauvais à très mauvais" par l'ORAMIP (Association gréée par le ministère de l'Écologie et du Développement Durable pour la surveillance de la qualité de l’air en région Midi-Pyrénées). 


Réduire sa vitesse


Dans les trois départements concernés, il est donc conseillé de :
  1. réduire les vitesses de tous les véhicules,
  2. pratiquer le covoiturage et utiliser les transports en commun,
  3. s’assurer du bon fonctionnement des dispositifs industriels de dépoussiérage,
  4. éviter d’allumer des feux d’agréments (bois),
  5. limiter les activités d’écobuage. 
La région n'en est pas à son premier épisode de pollution. Depuis le début de l'année les niveaux de particules en suspension dans l’air se maintiennent à des niveaux localement élevés en Midi-Pyrénées. Un pic de pollution d’ampleur national qui touche plusieurs régions du nord de la France et s’étend sur la façade ouest du pays. 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité