Le président du CESER Occitanie dénonce le chantage d'Air France contre la LGV Toulouse-Paris

Jean-Louis Chauzy, président du Ceser d'Occitanie. Photo : MaxPPP
Jean-Louis Chauzy, président du Ceser d'Occitanie. Photo : MaxPPP

Le président du Conseil Economique  Social et Environnemental (CESER) d’Occitanie, Jean-Louis Chauzy dénonce un « chantage » d’Air France contre la LGV Toulouse-Paris. Le PDG de la compagnie nationale, Jean-Marc Janaillac, menacerait de supprimer la navette aérienne Toulouse-Paris. 

Par Laurent Dubois

Ce jeudi 23 novembre, le Conseil Economique Social et Environnemental d’Occitanie tient son assemblée plénière à Montpellier. Le président du CESER, Jean-Louis Chauzy, a prononcé un discours dénonçant le lobbying anti-TGV du PDG d’Air France.

Jean-Louis Chauzy déclare :

« Le PDG d’Air France explique dans les ministères que si la LGV arrive à Toulouse, il supprimera la navette aérienne qui dessert la liaison Toulouse-Paris »

Contacté par France 3 Occitanie, Jean-Louis Chauzy affirme disposer de faits concrets au sujet de ce « chantage » exercé par le PDG d’Air France. Le président du CESER dénonce ainsi une « pression insupportable »

La mise en service du TGV Est a débouché sur une suppression de la liaison aérienne entre « Paris-Charles de Gaulle » et Eintzheim. En revanche, après la mise en circulation de la LGV Atlantique, Air France ne souhaite pas remettre en cause sa desserte Paris-Bordeaux. La compagnie nationale devrait toutefois « souffrir » de la concurrence du TGV. Elle s’attend à une érosion de sa part globale de marché. De 30% actuellement, elle pourrait passer à 10%.

Lancée en octobre 1996, la Navette Toulouse-Paris a transporté 36,5 millions de clients et représente 25 vols quotidiens. Des vols qui se succédent toutes les heures. 

Sur le même sujet

Hérault : l'Abre sans fin, une nouvelle librairie indépendante dans l'arrière pays

Les + Lus