Le président du CESER Occitanie dénonce le chantage d'Air France contre la LGV Toulouse-Paris

Jean-Louis Chauzy, président du Ceser d'Occitanie. Photo : MaxPPP
Jean-Louis Chauzy, président du Ceser d'Occitanie. Photo : MaxPPP

Le président du Conseil Economique  Social et Environnemental (CESER) d’Occitanie, Jean-Louis Chauzy dénonce un « chantage » d’Air France contre la LGV Toulouse-Paris. Le PDG de la compagnie nationale, Jean-Marc Janaillac, menacerait de supprimer la navette aérienne Toulouse-Paris. 

Par Laurent Dubois

Ce jeudi 23 novembre, le Conseil Economique Social et Environnemental d’Occitanie tient son assemblée plénière à Montpellier. Le président du CESER, Jean-Louis Chauzy, a prononcé un discours dénonçant le lobbying anti-TGV du PDG d’Air France.

Jean-Louis Chauzy déclare :

« Le PDG d’Air France explique dans les ministères que si la LGV arrive à Toulouse, il supprimera la navette aérienne qui dessert la liaison Toulouse-Paris »

Contacté par France 3 Occitanie, Jean-Louis Chauzy affirme disposer de faits concrets au sujet de ce « chantage » exercé par le PDG d’Air France. Le président du CESER dénonce ainsi une « pression insupportable »

La mise en service du TGV Est a débouché sur une suppression de la liaison aérienne entre « Paris-Charles de Gaulle » et Eintzheim. En revanche, après la mise en circulation de la LGV Atlantique, Air France ne souhaite pas remettre en cause sa desserte Paris-Bordeaux. La compagnie nationale devrait toutefois « souffrir » de la concurrence du TGV. Elle s’attend à une érosion de sa part globale de marché. De 30% actuellement, elle pourrait passer à 10%.

Lancée en octobre 1996, la Navette Toulouse-Paris a transporté 36,5 millions de clients et représente 25 vols quotidiens. Des vols qui se succédent toutes les heures. 

Sur le même sujet

Six semaines sans chauffage ni eau chaude pour les locataires d'un immeuble HLM de Decazeville

Près de chez vous

Les + Lus