Cet article date de plus de 4 ans

Primaire de la gauche: qui soutient qui en Languedoc et en Roussillon ?

Parmi les sept candidats, qui remportera le 1er tour de la primaire à gauche qui se déroule dimanche ? En Languedoc et en Roussillon, un homme sort du lot en terme de soutien: Manuel Valls, l' ancien Premier ministre. 
© MAXPPP
Les 22 et 29 janvier, les Français sont invités à se rendre aux urnes pour choisir l'un des sept candidats en lice à la primaire de la gauche : Jean-Luc Bennhamias, Benoît Hamon, Arnaud Montebourg, Vincent Peillon, Sylvia Pinel, François de Rugy et Manuel Valls. Ils ont parcouru la France entière pendant cette courte campagne. Tous ne sont passés dans la région mais les principaux candidats n'ont pas voulu faire l'impasse. On a ainsi pu voir Arnaud Montebourg en meeting à FrontignanBenoit Hamon à Montpellier et Manuel Valls dans l'Aude.  


Pyrénées-Orientales: 


Dans la région, au nombre des soutiens, un homme arrive largement en tête: Manuel Valls. L'ancien Premier ministre fait carton plein par exemple chez les parlementaires de gauche des Pyrénées-Orientales. Les députés Jacques Cresta, Robert Olive et Pierre Aylagas et la sénatrice Hermeline Malherbe-Laurent sont derrière lui. "Manuel Valls est capable de faire face avec brio aux attaques de l'opposition", assure Robert Olive, député de la 3ème circonscription.

Aude:


Les résultats dans la plus importante fédération socialiste de la région avec ses 91 bureaux de vote seront scruter avec intérêt. Anciennement premier secrétaire fédéral du Parti Socialiste de l’Aude et membre du bureau national, le député européen Eric Andrieu se voit confier l’agriculture, l’agro-écologie et la ruralité dans l'équipe de Vincent Peillon:  "il est la seule candidature crédible, capable de rassembler toute la gauche face à une droite dure et à l’extrême-droite". Mais le sénateur Roland Courteau tout comme les députés Jean-Claude Pérez et Jean-Paul Dupré votent Manuel Valls.

Hérault:


Les députés Anne-Yvonne Le Dain, Kléber Mesquida (également président du conseil départemental) ou Patrick Vignal soutiennent Manuel Valls. Mais le sénateur Henri Cabanel est derrière Arnaud Montebourg: "j'ai donné mon parrainage à Arnaud Montebourg car il présente un projet pour la France porteur d'avenir". Le député Christian Assaf soutient lui Vincent Peillon.

Gard:


Patrice Prat a choisi Arnaud Montebourg alors que Françoise Dumas, Fabrice Verdier, William Dumas et Clément Sutour soutiennent Manuel Valls. 

Lozère:


Manuel Valls peut compter sur les voix du sénateur Alain Bertrand et de la présidente du conseil départemental Sophie Pantel. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
primaires de la gauche élection présidentielle politique élections région occitanie réforme territoriale