Assises des Pyrénées-Orientales : 30 ans de réclusion pour l'ex compagnon de Rosine Roig

Le tribunal grande instance de Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales. / © MaxPPP
Le tribunal grande instance de Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales. / © MaxPPP

A Perpignan, ce mardi, l'avocat général avait requis 30 ans de prison à l’encontre de Ramon Cortès, principal accusé dans l'affaire de l’assassinat de Rosine Roig, à Ortaffa, en 2013. Le verdict est de 30 ans de réclusion avec 20 ans de sûreté et 18 ans pour sa complice.

Par FD avec Régis Cothias F3 Pays catalan

Un verdict qui confirme les réquisitions de l'accusation


Ramon Cortès. 47 ans, l'ex compagnon de Rosine Roig, accusé de son assissanat, a été condamné à 30 ans de réclusion criminelle, assortie d'une peine de sûreté de 20 ans. 
Sa maitresse et complice, Sandrine Delporte, écope de 18 ans de réclusion.
Des peines de prison très lourdes qui suivent les réquisitions de l'avocat général.

Le jury a délibéré durant 3 heures pour ce verdict clair, les 2 accusés écopant des peines quasi maximales.
Ils ont donc été reconnus coupable de l'enlèvement et de l'assassinat de Rosine Roig, en septembre 2013, entre Céret et Ortaffa.

Les 2 condamnés peuvent faire appel de ce verdict de la cour d'assises des Pyrénées-Orientales.

Un réquisitoire très sévère de l'avocat général et des excuses de la justice


Durant son réquisitoire, l’avocat général Bruno Albouy a méthodiquement expliqué les raisons des poursuites pour assassinat avec préméditation et la préparation du crime.
30 ans de réclusion criminelle sont requis contre Ramon Cortès.

Rosine Roig, 45 ans, a été tuée d’une balle dans la tête. «C’est une exécution comme pour un prisonnier de guerre dans les guerres les plus abjectes» indique l’avocat général.
Pour un assassinat, à la préméditation s’ajoute l’intention de tuer.

«Une obsession» dira même le représentant de l’accusation.


Pour l’avocat général, cette affaire est même un cas d’école tant les éléments du dossier coïncident avec la définition de l’assassinat.

Dans le box figure aussi, Sandrine Delporte, la maitresse de Ramon Cortès. Pour elle, pas de simple complicité, elle est co-actrice du drame. L’avocat général réclame 15 à 20 ans de prison contre elle.

"Même si elle n'a pas appuyé sur la détente, elle était aux côtés de Ramon Cortes
à tout moment de cette affaire", avait expliqué l'avocat général, Bruno Albouy.


A signaler également dans ces réquisitions, les excuses de l’avocat général envers la famille. Rosine Roig avait écrit au parquet, avait signalé les violences dont elle était victime… des signalements sans effet.

«Ca ne doit pas être une mort vaine» indique l’avocat général.

Le reportage de nos journalistes Alain Sabatier, Xavier Armengaud et Philippe Georget

Assises des Pyrénées-Orientales : 30 ans de réclusion pour l'ex compagnon de Rosine Roig
A Perpignan, ce mardi, l'avocat général avait requis 30 ans de prison à l’encontre de Ramon Cortès, principal accusé dans l'affaire de l’assassinat de Rosine Roig, à Ortaffa, en 2013. Le verdict est de 30 ans de réclusion avec 20 ans de sûreté et 18 ans pour sa complice. - France 3 LR - Phillipe Georget Alain Sabatier et Xavier Armengaud



A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus