La récolte tardive des cerises de Céret connaît une légère baisse

Cerises de Céret / © RAYMOND ROIG / AFP
Cerises de Céret / © RAYMOND ROIG / AFP

La récolte des cerises à Céret (Pyrénées-Orientales) a débuté avec quinze jours de retard. Elle s'annonce plus faible que les années précedentes. La coopérative constate une baisse de 30%, due à un printemps frais et pluvieux qui a affecté la floraison des arbres.

Par Valérie Banabera

La récolte des cerises à Céret (Pyrénées-Orientales) a débuté avec deux semaines de retard. La cooperative constate une baisse de 30%. La faute à un hiver un peu trop doux et à une floraison chaotique Pour le moment, les fruits ne sont pas nombreux sur les branches.

En tonnage cette année pour la variété Burlat, on risque d'être un peu en retrait" explique Etienne Arnaudiès, le président de la coopérative fruitière de Céret. "En revanche pour la qualité c'est plutôt bon parce que le fruit sera plus gros et plus sucré. Moins il y a de fruits moins il y a de dilution."

Récolte des cerises à Céret (66)
Récolte des cerises à Céret (Pyrénées-Orientales) - F3LR


15 euros le kilo


Ce mardi, les premières cerises étaient vendues 15 euros le kilo au magasin de la coopérative.
Les cerises à la coopérative de Céret / © FLR- D.Berault
Les cerises à la coopérative de Céret / © FLR- D.Berault

Pour le moment, la mouche Suzukii n'a pas fait de dégâts dans les vergers. C'était une des craintes des producteurs après l'interdiction du diméthoate, un insecticide jugé dangereux par les autorités. 
Cet insecticide contesté a été retiré du marché français le 1er février, car il présente des "risques inacceptables" pour le consommateur, les cultivateurs et la faune, selon l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses). Cette décision est critiquée par une partie des agriculteurs qui estiment ne pas avoir de méthode alternative efficace pour lutter contre ce ravageur très agressif.

Réunion au ministère 


A l’occasion de la réunion organisée ce soir au ministère de l'agriculture, en présence des représentants des producteurs de cerises, la Coordination Rurale veut dénoncer le "manque de solution de lutte efficace et le jeu de dupes auxquels se livrent les Etats-membres".

Selon le syndicat agricole : "L'ensemble des Etats-membres ont interdit le diméthoate en usage cerise ou vont le faire. Cependant, le produit reste autorisé à la vente pour d’autres usages dans certains pays et de ce fait, la pratique d’une utilisation irrégulière sur cerise est un risque réel. La France a également suspendu jusqu'à la fin de l'année les importations de cerises traitées au diméthoate". Le syndicat  demande des contrôles systématiques sur les cerises importées.


Calibrage des cerises à la coopérative de Céret. / © F3LR-D.Berault
Calibrage des cerises à la coopérative de Céret. / © F3LR-D.Berault


Du mieux en Languedoc-Roussillon


En Languedoc-Roussillon, les surfaces de cerisiers ont légèrement augmenté. La production grimperait cette année de 12% après une récolte 2015 "exceptionnellement réduite". Elle serait en recul par rapport à la moyenne sur cinq ans.

La production française 2016 de cerises s'annonce en baisse de 9% par rapport à l'an dernier, après un printemps frais et pluvieux qui a affecté la floraison des arbres, selon les estimations publiées aujourd'hui par les services statistiques du ministère de l'Agriculture.
En 2015, la France a importé 8.000 tonnes de cerises, dont plus de la moitié provenaient d'Espagne. En 2014, le premier producteur européen de cerises était la Pologne, suivi de l'Italie, la Hongrie et la France, selon Agreste.

Sur le même sujet

Les + Lus