Dans les Pyrénées-Orientales, les carpes meurent et c'est normal !

Chaque printemps, la fédération de pêche du département des Pyrénées-Orientales et les services de l'office national de l'eau et des milieux aquatiques recensent une part importante de mortalité de carpes sur les plans d’eau, mais pas d'affolement, il s'agit d'un phénomène naturel.

La mortalité des carpes est un phénomène naturel après la période de reproduction.
La mortalité des carpes est un phénomène naturel après la période de reproduction. © F3 centre

Selon les années, les mortalités sont plus ou moins importantes chez les carpes et frappent exclusivement les individus adultes, affaiblis par la reproduction. Cette année, le phénomène s'est amplifié en raison des températures inhabituelles de cette fin de printemps.

La période de reproduction étant à présent terminée, la mortalité des carpes devrait cesser très rapidement. Ce phénomène ne présente aucun risque pour la santé publique et ne met pas en danger la population de carpes locales dans le département des Pyrénées-Orientales.

Cependant l'attention des propriétaires, gestionnaires d’ouvrages et communes concernés par le phénomène est attirée sur la nécessité de retirer et d'éliminer les carpes mortes sur les plans d'eau concernés.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement météo pêche pollution