• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Interdit à la pêche, un supermarché d'Argelès-sur-Mer propose du requin en promotion

Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales) - de requin en promotion - juillet 2019. / © Sea Sheperd France
Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales) - de requin en promotion - juillet 2019. / © Sea Sheperd France

La promotion était alléchante pour les clients du magasin Intermarché d'Argelès-sur-Mer : du requin-renard à 12.50 € le kilo. S'il n'est pas interdit de vendre cette espèce, la pêche de ce poisson est interdite. Interpellé sur internet, le supermarché a décidé de stopper la vente.

Par Clément Barbet


La promotion avait de quoi surprendre les clients du magasin Intermarché d'Argelès-sur-Mer dans les Pyrénnées-Orientales. Le 25 juillet dernier, la poissonnerie du supermarché affichait du requin-renard en tranches au prix de 12.50 € le kilo.

Sauf que cette espèce est considérée comme menacée et protégée, sa pêche est donc interdite. Mais pas sa vente. Une pratique pas illégale mais un peu limite pour la marque Intermarché qui se dit engagée dans une pêche durable dans dans nombreux spots publicitaires.
 

Interpellé sur les réseaux-sociaux 


C'est l'association Sea Shepherd France qui a relevé la vente et a dénoncé le magasin sur les réseaux-sociaux dans un tweet : 
 
 
Contactée par nos confrères de France-Bleu Roussillon, la présidente de l'association Lamyla Essemlali explique comment ces espèces peuvent se retrouver sur les étales : 


 Le requin-renard est une espèce interdite de pêche volontaire. On ne doit pas le cibler, car il est menacé et très vulnérable à la surpêche. Mais dans le même temps, on autorise des méthodes de pêche qui ne sont pas du tout sélectives sur ses zones de vie.


Il est donc régulier d'attraper cette espèce accidentellement dans les filets et dès lors la vente est autorisée.
 

La vente suspendue 


Suite à l'interpellation de l'association, le supermarché a décidé de suspendre la vente du requin-renard. Sur les étales, la promotion s'est vue remplacée par deux autres espèces menacées : de l'espadon et du thon rouge...
 

Sur le même sujet

Interview de Vincent Zielinski sur son grand-père Jean, résistant.

Les + Lus