Les travaux de construction du parc éolien de Pézilla-la-Rivière sont stoppés

Les mâts sont déjà sortis de terre mais le chantier est arrêté depuis lundi. Car la justice vient de donner raison à la commune de Corneilla-la-Rivière, qui demande l'arrêt des travaux du parc éolien voisin de Pézilla-la-Rivière pour nuisances. EDF-EN, opérateur du projet, fait appel de la décision


Le plus grand parc éolien de France, 35 machines, devait être inauguré fin juin, à Pézilla-la-Rivière, dans les Pyrénées-Orientales. Il est situé en fait sur 4 communes, Baixas, Calce, Villeneuve-le-Rivière et donc Pézilla-la-Rivière.

Le permis de construire de Pézilla-la-Rivière, où 19 des 35 éoliennes doivent être construites, vient d'être annulé par le tribunal administratif de Montpellier, à la demande de la commune voisine de Corneilla-la-Rivière. Elle considère que le parc éolien porte atteinte à l'image de la commune et à la préservation des sites alentours car il se voit jusqu'à 15 kilomètres à la ronde.
Le justice vient de lui donner raison et condamne Pézilla à verser 2.500 euros à Corneilla, pour les frais engagés.

Reportage F3 LR : S.Navas et B.DeTugny

Les travaux sur la partie du site relevant de la commune de Pézilla sont donc stoppés mais ils se poursuivent sur les 3 autres communes.

EDF EN, à l'initiative du parc éolien, a décidé de faire appel de la décision.

Reportage F3 LR : O.Meyer et F.Savineau

 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité