Mobilisation pour sauver le petit train jaune dans les Pyrénées-Orientales

Charles Fiterman, l'ancien ministre (PCF) des transports du gouvernement Mauroy en 1981 s'est rendu dans les Pyrénées-Orientales pour apporter son soutien au petit train jaune, joyau du patrimoine ferroviaire qui relie Villefranche-de-Conflent à la Tour-de-Carol et qui est menacé de disparition.

Le petit train jaune relie Villefranche-de-Conflent à La-Tour-de-Carol dans les Pyrénées-Orientales - février 2017
Le petit train jaune relie Villefranche-de-Conflent à La-Tour-de-Carol dans les Pyrénées-Orientales - février 2017 © Carine Alazet

Quel avenir pour le train jaune ? il est incertain répondent en majorité les cheminots du Conflent et la présence de Charles Fiterman ancien ministre des transports de Pierre Mauroy, venu soutenir leur mouvement de lutte pour la défense de la ligne leur va droit au coeur .Dailleurs si ces derniers  ont nommé cette rame " la rame Fiterman" ce n'est pas un hasard.
durée de la vidéo: 01 min 35
L'avenir du petit train jaune est incertain


A L'heure où les parlementaires vont débattre de l'avenir du service public ferroviaire, les cheminots tirent une nouvelle fois la sonnette d'alarme pour ne pas que la train jaune soit rayé du giron de la SNCF. Le manque de rentabilité est avançée par la direction car le déficit de la ligne franchirait les  5 millions d'euros,mais l'argument ne tient pas la route  selon l'ancien ministre.

Un débat public a eu lieu ce vendredi soir en présence des représentants de la région, au palais des congrés de Perpignan. En attendant le train jaune a repris du service, après 6 mois de travaux, mais plusieurs rotations entre Font-Romeu et la Tour-de-Carol ont été suprimées.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine transports montagne sncf