Agression d'un surveillant à la prison de Perpignan

Centre pénitentiaire de Perpignan - illustration / © F3 LR
Centre pénitentiaire de Perpignan - illustration / © F3 LR

Un détenu s'en est pris à un membre du personnel hier vers midi lors de la distribution du repas au centre pénitentiaire de Perpignan. Le détenu avait déjà menacé d'agresser le personnel pour obtenir à tout prix son transfert. Il a été transféré ce matin au centre de détention de Seysses (Toulouse).

Par Zakaria Soullami

Un détenu du centre pénitentiaire de Perpignan a violemment agressé un surveillant hier au moment du déjeuner. Il l'a frappé au visage et lui a cassé le nez. Une information confirmée par la direction de l'établissement : "C'était une forme de chantage au départ." Depuis quelque temps déjà, ce détenu menaçait d'un passage à l'acte imminent d'agression dans le but d'être transféré.

Une agression pour être transféré
Selon les syndicat de surveillants de prison UFAP/UNSA, et FO pénitentiaire ce détenu est connu pour ses multiples outrages et agressions sur personnel. Il s'en est pris à un surveillant pourtant équipé de protections pare-coups. 

Un détenu connu pour de multiples agressions
De source syndicale, le détenu était très difficile à gérer depuis un certain temps et les agents s'équipaient avant d'avoir affaire à lui pour parer à toute éventualité de geste agressif. Ces précautions n'ont pas suffi à éviter l'agression : le détenu a en effet arraché le casque du surveillant et l'a frappé au visage, lui cassant le nez au passage.

Le détenu immédiatement transféré
Les syndicats ont demandé le transfert de l'agresseur au centre de détention de Seysses (Toulouse). 

Une seconde agression se serait produite ce matin dans le quartier des femmes. Une détenue aurait mordu un surveillant. Là encore selon les syndicats, la cause de l'agression est une demande de transfert. Les syndicalistes menacent leur direction d'une action devant la prison si cette détenue n'est pas incarcérée dans un autre établissement.

Deux surveillants agressés à Villeneuve-les-Maguelone

Une autre agression de surveillants s'est produite ce matin à la maison d'arrêt de Villeneuve-les-Maguelone (près de Montpellier). 
Un détenu mineur à qui l'on reprochait d'avoir caché des objets interdits dans sa cellule avant son passage au parloir a violemment réagi. Il a agressé deux surveillants en les projetant contre un mur. Les deux fonctionnaires ont dû être hospitalisés pour une blessure à l'épaule pour l'un et une fracture du pouce pour l'autre. 

Sur le même sujet

Les + Lus