Amélie-les-bains : un projet d'hôtel 5 étoiles dans le collimateur de la chambre régionale des comptes

Un projet à Amélie-les-Bains épinglé dans un rapport de la chambre régionale des comptes... qui s'inquiéte d'un projet de réhabilitation et surtout de ses conséquences sur les finances de la commune. La mairie souhaite faire de l'ancien hôpital militaire un centre thermoludique.  
Un projet à Amélie-les-Bains épinglé dans un rapport de la chambre régionale des comptes... qui s'inquiéte d'un projet de réhabilitation et surtout de ses conséquences sur les finances de la commune. La mairie souhaite faire de l'ancien hôpital militaire un centre thermoludique.  

Un projet à Amélie-les-Bains épinglé dans un rapport de la chambre régionale des comptes... qui s'inquiéte d'un projet de réhabilitation et surtout de ses conséquences sur les finances de la commune. La mairie souhaite faire de l'ancien hôpital militaire un centre thermoludique.  

Par Olivier Le Creurer

Un lieu à l'abandon, envahi par les ronces. C'est dans un ancien hopital militaire, que la ville souhaite créer un centre thermoludique avec piscine, sauna, hamam. Un lieu de détente complémentaire au thermalisme médicalisé qui fait aujourd'hui encore la réputation d'Amélie.
"Cette partie-là, classée monument historique, on voudrait dans notre projet qu'elle soit converti en hôtel 5 étoiles," précise Jean-Victor Herete, adjoint au thermalisme.
 

Classé monument historique

   
Un projet magnifique mais voilà, il vient d'être épinglé par la chambre régionale des comptes qui s'inquiète pour les finances de la commune. 
"Estimé soi-disant par les services de la mairie 8 millions d'euros, la cour des comptes estime déjà le projet à 17 millions d'euros. Pour une petite ville de 3500 habitants, même si nous avons des curistes et des rentrées financières, ça ne suffit absolument pas pour couvrir l'ensemble de ces dépenses," s'interrroge Annick Barboteu, Elue d'opposition (SE).
 

De 8 à 17 millions


Le maire conteste le rapport de la chambre régionale des comptes. Il rappelle que l'Europe, l'Etat, la région et le département sont prêts à verser des subventions. Cinq millions d'euros seulement seraient à la charge de sa commune via un emprunt qu'il compte rembourser grâce aux 100 000 touristes supplémentaires espérés.

Ce ne sont absolument pas mes concitoyens qui vont payer la charge financière, c'est le délégataire


"Ce ne sont absolument pas mes concitoyens qui vont payer la charge financière, c'est le délégataire. Au contraire, il y aura des retombées en terme d'emplois qui seront très importantes pour notre commune mais ça ne coûtera pas un sous aux contribuables," assure Alexandre Reynal, Maire (PS) d'Amélie-les-Bains.

Reste également à convaincre un partenaire privé et là les choses semblent compliquées. Bref, de l'eau risque encore couler sous les ponts.
"Nous sommes arrivés il y a 11 ans et depuis on entend parler de ce projet," rappelle Olivier Ruiz, propriétaire d'un restaurant dans le village.

Réveiller Amélie la belle endormie ce sera tout l'enjeu sans doute des prochaines municipales.
 



 

Sur le même sujet

Les images des manifestations à Barcelone

Les + Lus