Arnaques par téléphone dans les Pyrénées-Orientales : des escrocs se font passer pour l'opérateur Free

Le commissariat de police de Perpignan a signalé mardi 8 décembre une escroquerie actuellement en cours. De faux employés de l'opérateur téléphonique Free arnaquent des particuliers par téléphone. 
La police alerte sur des arnaques
La police alerte sur des arnaques © J.Quinet/MaxPPP
Le commissariat de Perpignan signale qu'une escroquerie impliquant de faux employés de l'opérateur Free est actuellement en cours dans les Pyrénées-Orientales. 

Le dossier des clients Free en possession des escrocs ?

Les escrocs seraient en possession de dossiers sur des clients Free et se feraient passer pour le service client afin de proposer une promotion sur un contrat d'accès à internet en cours.

"Les victimes sont titulaires d’un contrat d’accès à internet auprès de l’opérateur Free. Elles sont contactées par une femme qui se présente comme étant du service clientèle Free et qui propose une offre de fidélisation consistant en une réduction attractive du prix du forfait. Cette personne dispose d’une très bonne connaissance du dossier du client contacté, ce qui donne beaucoup de crédibilité à ses propos", précise la police.

Si la personne arnaquée au téléphone accepte cette proposition de rabais, elle est alors contactée par une autre personne : "un homme à fort accent africain et s’exprimant avec difficulté en français", expliquent les policiers. Cet homme est également en possession d'informations personnelles sur le client appelé. 
 

Après avoir donné des indications concernant la domiciliation bancaire du client, afin de le rassurer, cette personne l’informe que le paiement d’une somme de 1€ est nécessaire, par carte bancaire, dont il demande les numéros. Il s’agit bien sûr d’une escroquerie.


Jamais il ne faut communiquer ses numéros de carte bancaire par téléphone. Tel est le sens du message d'alerte envoyé par les services de police. Bien que ce conseil peut sembler évident, le commissariat de Perpignan rappelle "qu’en aucun cas un organisme sérieux" ne ferait cette demande.
 
En cas de doute, les policiers conseillent de contacter directement l’organisme concerné pour confirmer le message ou l’appel que vous avez reçu. Si vous avez malencontreusement communiqué des éléments sur vos moyens de paiement, faites immédiatement opposition auprès de votre organisme bancaire et déposez une plainte au commissariat de police ou à la gendarmerie la plus proche.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité faits divers gare aux arnaques consommation économie