• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Un arrêté pour réglementer le mouillage des bateaux en Méditerranée pour préserver la biodiversité

Les posidonies sont connues pour être le poumon de la Méditerranée, sa disparition est donc dangereuse pour la biodiversité sous-marine - mai 2019 / © France 3 LR -
Les posidonies sont connues pour être le poumon de la Méditerranée, sa disparition est donc dangereuse pour la biodiversité sous-marine - mai 2019 / © France 3 LR -

Les posidonies sont une source essentielle d'oxygène dans les fonds marins, indispensables pour la biodiversité. Le fort développement de la plaisance en Méditerranée représente un danger pour ces herbiers. Pour les préserver, des règles de mouillage strictes vont être mises en place.
 

Par JM avec France 3 Pays Catalan

La préfecture maritime de la Méditerranée va prochainement prendre un arrêté visant à réglementer la pratique du mouillage des bateaux de plaisance mesurant de 24 à 45 mètres, et ce pour protéger la posidonie. 
 

15 000 euros d’amende


Le très fort développement de la plaisance nécessite de mettre en place des règles précises pour préserver la posidonie. Un arrêté devrait dire où se trouve les zones protégées et où se trouve les zones de mouillage aménagées. Mais pour l’instant, de nombreux plaisanciers jettent l’ancre un peu n’importe où.

Ce vendredi, les sauveteurs des Pyrénées-Orientales ont fait de la prévention aux plaisanciers entre Banyuls et Cerbère :


Si possible se serait bien d’essayer de mouiller sur des zones un peu sableuses pour éviter d’impacter cette herbier, précise Christian Gaudono ; Patron suppléant du Notre-Dame de Bonne Nouvelle.

Dans un premier temps, on peut faire de la sensibilisation mais après on peut être amené à relever l’infraction dans le cadre de notre travail de police, ajoute-t-il.

 
Le contrevenant s'exposera à de fortes amendes pouvant aller jusqu'à 15 000 euros.

Les posidonies, le poumon de la Méditerranée


Endémique de la Méditerranée, la posidonie est une plante qui forme de vastes prairies sous-marines. Elle tapisse les bords des côtes jusqu'à 40 mètres de profondeur. Bruno Ferrari connaît bien ces herbiers. Il est le spécialiste de la posidonie au sein du parc marin.


Quand on voit des tâches sombres, cela peut-être des posidonies ou de la roche, donc là on n’y va pas et on privilégie pour jeter l’ancre, des zones claires. C’est un endroit où il y a énormément d’espèces vivantes qui peuvent y vivre.

En plus, la posidonie produit de l’oxygène comme toutes les plantes. On a estimé qu’un mètre carré de posidonie, cela produisait 14 litres d’oxygènes par mètre carré et par heure. Donc c’est un peu le poumon de la méditerranée.


Enfin, elle stabilise les fonds marins en atténuant la houle.

Des bouées pour amarrer


Si tous les bateaux ancraient tous les jours, les herbiers pourraient disparaître. Alors le parc marin a installé des bouées où l'on peut s'amarrer sans avoir besoin de jeter l'ancre.

On ne détruit pas les fonds et on a un amarrage qui est sûr.


D'autres bouées comme celle-ci devraient bientôt être installées afin de permettre à la posidonie de couler des jours tranquilles.

Le reportage d'Olivier Meyer, Brian Bock et Frédéric Savineau

 

Sur le même sujet

Gard : Port Camargue, premier port de plaisance d'Europe célèbre ses 50 ans

Les + Lus