La baleine de Saint-Cyprien est morte d'épuisement selon les experts

La baleine de plus de 30 tonnes qui s'est échouée mardi 11 décembre dans le port de Saint-Cyprien est morte d’un infarctus du myocarde, selon les résultats de l'autopsie.

Des promeneurs avaient découvert un énorme cétacé présentant de nombreuses blessures dans le port de Saint-Cyprien, mardi 11 décembre. Les pompiers et la protection animalière avaient alors tenté de sauver l'animal, sans succès
 
Selon les conclusions des experts, le rorqual commun de 17 mètres de long et plus de 30 tonnes est mort d'épuisement. Âgée d'environ 10 ans la baleine était plutôt jeune mais, affaiblie, elle s'est épuisée à cause du courant et des frottements contre les rochers. Xavier Rozec, agent du parc naturel marin du Golf du Lion, livre les résultats de l'autopsie :

C’est un animal qui était au large et en mauvaise santé. Il n’était pas alimenté depuis longtemps et a perdu tout comportement naturel. Il a perdu tout sens de l'orientation, d’où sa venue sur la côte où elle s’est échouée. Les frottements contre les rochers ont causé de nombreuses hémorragies internes et externes. Elle a fini par une dernière plongée et elle est morte d’un infarctus du myocarde. Le cœur était en mauvais état. 


Aucun élément particulier n’a été retrouvé dans son estomac et notamment pas de plastique. L'autopsie de cette espèce protégée et classée vulnérable a été réalisée à ciel ouvert. Le corps de la baleine a été disséqué à l'aide d'un bulldozer notamment, sur le quai du port.