Cap difficile pour les finances de l'Usap à Perpignan : Daniel Besson s'explique

Daniel Besson répond aux questions de Marc Tamon / © France 3 LR
Daniel Besson répond aux questions de Marc Tamon / © France 3 LR

Le président de Perpignan, Daniel Besson revient sur la situation financière du club, actuel 7e du Top 14. Le déficit pour l'exercice en cours serait compris entre "200.000 et 500.000 euros". Interview de Marc Tamon

Par L.C. et M.T.

La situation "est tendue" selon Daniel Besson le président de l'Usap
"Aujourd'hui, l'Usap, comme 10 clubs sur 14, peine à boucler ses budgets, je ne vais pas dire le contraire, a-t-il poursuivi. Le déficit que l'on peut donner comme probable sera de l'ordre de 200.000 à 500.000 euros."
Rien à voir selon lui avec les deux millions d'euros prévus en fin de saison, un chiffre jugé par Besson "purement fantaisiste".
Le président de l'Usap, élu en novembre dernier en remplacement de Paul Goze qui a pris les commandes de la Ligue nationale (LNR), espère toutefois une réduction possible du déficit en cas de "qualification pour la demi-finale ou la finale du Challenge européen. Et je ne vous dis pas si l'on finissait 6e
du Championnat", synonyme de qualification pour les phases finales.
DMCloud:51625
L'USAP en déficit : Daniel Besson s'explique

Le président de L'Usap évoque les années difficiles après les sommets connus par l'équipe de Perpignan.
L'Usap a manqué ces deux dernières années les phases finales du Top 14, après avoir remporté le titre en 2009 et atteint la finale en 2010,
terminant 9e en 2010-2011 et 11e en 2011-2012. Cette année, l'Usap est 6e à cinq journées de la fin du Championnat et est qualifié pour les quarts
de finale du Challenge européen, qui verront le club catalan affronter Toulouse le 5 avril à Aimé-Giral.


La bataille finale
A quatre journées de la fin de la saison régulière, la lutte pour les barrages bat toujours son plein, alors qu'un scénario à quatre équipes pour trois places
se dessine.
Les protagonistes: Castres (4e), le Racing (5e), Montpellier (6e) et Perpignan (7e) qui se tiennent en six points. Grenoble (8e), qui accuse sept points
de retard sur l'Usap, a été probablement décroché pour de bon après sa défaite face aux Héraultais samedi (16-9) à Lesdiguières. Castres peut de son côté regretter de n'avoir pas su prendre le bonus offensif face à Agen (20-9). La suite s'annonce à suspense, avec des rendez-vous cruciaux tels que Castres-Perpignan, Racing-Toulouse (30 mars), Montpellier-Toulouse (13 avril) ou Stade Français - Racing-Métro (21 avril). Surtout, la dernière journée (4 mai) sera sans doute cruciale, avec de palpitants Racing-Castres et Montpellier-Perpignan.

Sur le même sujet

Les + Lus