Catalogne : les terrasses des cafés et restaurants font le plein, difficile de maintenir les distanciations sociales

Avec une capacité d’accueil autorisée de 50%, les terrasses des bars et des restaurants catalans font le plein. A Barcelone, les premières guinguettes de plage ouvrent. Les professionnels admettent qu’il est quasi impossible de respecter la séparation de deux mètres entre les tables.
 

En Espagne, le processus de déconfinement est enclenché et dans les rues de Barcelone, actuellement en phase 1, il souffle comme un air de liberté mesurée mais retrouvée.
En Espagne, le processus de déconfinement est enclenché et dans les rues de Barcelone, actuellement en phase 1, il souffle comme un air de liberté mesurée mais retrouvée. © F. Dugit / Maxppp

Barcelone expérimente la phase 1 du déconfinement

En Espagne, le processus de déconfinement est enclenché et dans les rues de Barcelone, actuellement en phase 1, il souffle comme un air de liberté mesurée mais retrouvée. L’ambiance est double. Pas de grande affluence dans les rues du centre-ville. Les clubs de sport, les théâtres, les cinémas, les bars de nuit et discothèques, l’intérieur des restaurants, les grandes surfaces ainsi que les centres commerciaux de plus de 400m² restent fermés. Privés de ses touristes, la majorité des hôtels n’ont toujours pas ouvert leurs portes malgré l’autorisation légale. Sur la Rambla, d’habitude si animée avec ses établissements très appréciés des visiteurs, tout est fermé.
   
Traditionnellement bondés de touristes à cette saison, les bars et restaurant de La Rambla de Barcelone restent fermés.
Traditionnellement bondés de touristes à cette saison, les bars et restaurant de La Rambla de Barcelone restent fermés. © Elsa Panadès/FTV


Bars et restaurants ouvrent leurs terrasses

Du côté des bars et des restaurants le climat s’améliore. Selon la Mairie de Barcelone, 30% des établissements auraient rouvert. C’est le cas du célèbre café Zurich, installé en centre-ville sur la Place de Catalogne.

Nous sommes satisfaits, il y a plus de monde que prévu, confie le patron d’un bar dans le quartier Gòtic.

Sur la partie haute de la capitale catalane, le quartier de Gràcia a des allures de petit village. Dépourvue de bureaux par rapport au centre-ville, paradis des piétons, Gràcia la bohême est un enchevêtrement de ruelles et de placettes bordées de bars et de restaurants. Ce week-end, le mercure affichait un joli 25°C ce qui a fait fondre par endroit la nouvelle norme des 2 mètres de séparation comme le déplore Omar. Equipé d’une visière, il est serveur au café Cèntric sur la Plaça del Sol.
« Les gens ont peur de ne pas trouver de place en terrasses. Ils ne respectent pas toujours les distances de sécurité. On ne sait pas si ce sont des personnes de la même famille, qui vivent ensemble ou pas. »
 
Agacé, Omar n’hésite pas à demander un peu plus de civisme aux consommateurs « pour ne pas subir un rebond comme en Italie ». Il enchaîne les allers-retours le plateau chargé de bières pour satisfaire les clients d’une terrasse qui ne désemplie pas. En même temps, le compte est vite fait puisqu’il ne reste que 3 des 6 tables que comptait le café avant la crise sanitaire. « On a ouvert pour ne pas mourir d’ennui à la maison, poursuit le serveur, mais ça n’est pas du tout rentable.  On était 5 à travailler ici et on n’est plus que 2.»
Sur le plan économique, Raquel, qui travaille également dans un bar à Gràcia, partage l’avis d’Omar. Mais son opinion diverge quant aux respects des règles sanitaires.
 

Les gens ont envie de sortir et de se retrouver mais ils sont très respectueux des normes en vigueur. 

C’est seulement lorsque Barcelone passera en phase 2 que Raquel pourra enfin ouvrir l’intérieur de son café-restaurant. En attendant, elle se contente des 6 tables extérieures et les clients d’une carte réduite. « On ne fait pas de réservations mais on établit une liste d’attente » explique-t-elle.
Faute d’espace extérieur, nombre de restaurants barcelonais sont limités à de la vente à emporter. Le gremi, syndicat des restaurateurs de Catalogne a demandé à ce que les établissements puissent « débordés » dans les rues de la capitale catalane qui comptabilise 5 500 terrasses.
   

Coquillages et crustacés, les clubs de plage autorisés à ouvrir 

Les plages se mettent également à la page en ouvrant, ce week-end, quelques-unes des quinze guinguettes qui devraient finalement ouvrir cet été à la Barceloneta et ce grâce à un accord de dernière minute avec la Mairie. Les très prisés xiringuitos de plage pourront disposer d’un maximum de 30 tables par établissement, comme avant la crise sanitaire. Les propriétaires des clubs de plage ainsi que des restaurants, qui ont déjà perdu une partie de la saison, bénéficieront d’une réduction de leurs charges soit 75% des taxes municipales sur les terrasses. Une mesure qui sera renouvelée, a annoncé la Mairie de Barcelone, si la situation continue à l’identique la saison prochaine.


La région de Gérone en phase 2, les salles de restaurants à nouveau accessibles

Plus près des Pyrénées, la région de Gérone est entrée, depuis le 24 mai dernier, dans la phase 2. Un pas de plus vers le retour à la normalité. De la Costa Brava en Cerdagne, les patrons des bars et restaurants retrouvent le sourire. Le passage de la phase 1 à 2 leur permet aujourd’hui, en plus de l’exploitation de 50% de leurs terrasses, de rouvrir les salles à hauteur de 40% de la capacité. A Puigcerdà, Sílvia Guzmán, qui travaille à la Xocolateria Pirineus, un des établissements emblématiques de la capitale cerdane, de cache pas son soulagement. La chocolaterie a réduit son personnel de 5 à 2 employés.

On espère que tout ira mieux à partir de maintenant.

Avec une capacité d’accueil plus importante, le moral revient chez les professionnels de la restauration. Pour Ricard Carcasona, aux fourneaux du mythique restaurant Carmen « c’est un peu comme recommencer à zéro ».
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
catalogne international espagne pays catalan nature parcs et régions naturelles culture catalane culture culture régionale coronavirus santé société coronavirus : envie d'évasion alimentation sorties et loisirs déconfinement
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter