Confinement : en Catalogne, les enfants autorisés à sortir 1 heure par jour à partir de lundi

C’est un des pays européens qui a été le plus strict sur la question du confinement des plus jeunes. Après six semaines de confinement total, le gouvernement espagnol accepte de laisser sortir les enfants, 1 heure par jour à partir de lundi. Un soulagement pour beaucoup de familles.
 
Barcelone, Mireia et sa soeur Berta sont impatientes de se dégourdir les jambes
Barcelone, Mireia et sa soeur Berta sont impatientes de se dégourdir les jambes © Dani Gasulla

Les chiens pouvaient sortir mais pas les enfants. C’est incroyable !


Mar est pharmacienne à Barcelone. Mère de deux petites filles de 7 et 12 ans, elle ne comprend pas qu’on ait imposé une telle restriction aux plus jeunes : « Avec des masques et en appliquant les gestes barrières, on aurait pu leur permettre de respirer un peu dès le début."
Alors que l’Etat espagnol enregistre le plus faible taux de mortalité depuis le 21 mars (367 décès en 24 heures), le gouvernement espagnol assoupli un peu les règles du confinement pour les enfants.
 
En Espagne et en Catalogne, les sorties des animaux de compagnies comme les chiens étaient autorisées, mais pas celles des enfants jusqu'à présent.
En Espagne et en Catalogne, les sorties des animaux de compagnies comme les chiens étaient autorisées, mais pas celles des enfants jusqu'à présent. © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP


Une heure, une fois par jour dans un rayon d'un kilomètre 

« Les enfants pourront profiter de prendre un peu l’air pendant la journée. » C’est ce qu’a déclaré le Premier ministre espagnol Pedro Sánchez depuis le Palais de la Moncloa à Madrid. Par cette décision, il accède ainsi aux demandes nourries des communautés autonomes et des associations pédiatriques. 

Dani, l’époux de Mar travaille au département de la santé de la Generalitat de Catalogne. Pendant que sa femme travaille, c’est lui qui garde les filles et selon lui les consignes sont encore floues : "C'est une bonne nouvelle pour les enfants. Mais si on sait que les parcs et les terrains de jeux restent fermés et c'est tant mieux, les règles de sortie ne sont pas claires". Et de s'interroger :

Madrid a parlé de faire sortir un seul enfant par adulte. On fait comment si on en a plusieurs?

Les contours pourraient encore être affinés d'ici le 27 avril. Mais pour Berta, âgée de 7 ans, qu'importe. Elle scrute la rue depuis sa fenêtre du 4ème étage depuis plus de 40 jours, alors elle n'a qu'une idée en tête : 

J'espère qu'on aura le droit de faire un peu de vélo ou au moins du roller. Il me tarde de pouvoir courir comme avant.

Au contact de la clientèle de la pharmacie, Mar a depuis le début du confinement entendu nombre de commentaires de parents. Et ce qui en ressort selon elle c'est que : "c'est pour les plus petits, 2-3 ans, que c'est le plus dur à vivre. Ils ont beaucoup de difficulté à comprendre."
Les adolescents sont également nombreux à manifester, via les réseaux sociaux, leur envie de sortir du domicile.

Seuls les enfants en situation d'handicap ont pour l'instant bénéficié d'une dérogation, sans limitation de temps. C'est le cas de Mireia, 12 ans, la fille aînée de Mar et Dani, "mais c'était compliqué à gérer puisque sa soeur, elle, ne pouvait pas sortir. Du coup, on est allé se promener 4 ou 5 fois seulement."
 


Retour en classe non fixé


"Ce qui m'inquiète, c'est que personne ne va contrôler que les gens sont sorti une heure le matin et puis une autre l'après-midi." La Generalitat de Catalogne, qui gère cette région espagnole, avait proposé des tranches horaires de sorties en fonction de l'âge des enfants, mais cette option n'a pas été retenue par le pouvoir central à Madrid.
Psychologues et nutritionnistes, qui avaient dénoncé les risques psychologiques d’anxiété et d’obésité accentués par la sédentarité imposée aux enfants, se disent aujourd'hui satisfaits de la décision du gouvernement. 

Au-delà du confinement, qui est prolongé jusqu'au moins le 9 mai, une question reste en suspend : celle de la réouverture des écoles. Interrogé, Sanchez, a répondu qu'aucune date n'était fixée à ce jour. Les familles espagnoles devront encore patienter.  
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
catalogne covid-19 santé société espagne international europe pays catalan nature parcs et régions naturelles