Coronavirus Perpignan : la procession de la Sanch annulée pour cause de confinement et reportée à octobre

Vendredi à 15h, c’est le silence qui régnera à Perpignan. Cette année, pour cause de confinement la procession de la Sanch n’aura pas lieu. Les pénitents de l’archiconfrérie ont annulé ce rassemblement religieux qui marque la Semaine sainte, au profit d'une procession virtuelle.

Ce vendredi saint 2020, les pénitents de l’archiconfrérie ont été contraints d'annuler la procession de la Sanch à Perpignan en raison de l'épidémie de coronavirus. Illustration de la procession du 19 avril 2019.
Ce vendredi saint 2020, les pénitents de l’archiconfrérie ont été contraints d'annuler la procession de la Sanch à Perpignan en raison de l'épidémie de coronavirus. Illustration de la procession du 19 avril 2019. © Nicolas Parent/MAXPPP
Comme un rituel immuable, chaque Vendredi saint depuis bientôt 70 ans, les rues de Perpignan résonnent du pas lent des «caparutxes», ces pénitents vêtus de cagoules noires ou rouges. Mais cette année à 15h, aux trois coups de l’horloge de l’église du quartier Saint-Jacques aucun pénitent ne participera à la traditionnelle procession.

Un crève-cœur pour le président de l’archiconférie Cédric Blanch que nous avons contacté : «Je n’aurais jamais pensé être le premier président à vivre une annulation de la procession. Cela avait été le cas c'est vrai  en 1976 pour cause de pluie diluvienne. C'était différent».
 

Cette année, c’est un déchirement de ne pas vivre cet événement ensemble, mais il s’agit du bien public ! 

 
Perpignan - la procession de la Sanch - 25 mars 2016.
Perpignan - la procession de la Sanch - 25 mars 2016. © F3 LR P.Georget


La procession reportée au 18 octobre


En accord avec les autorités publiques et réligieuses, la procession est reportée au 18 octobre. Une date qui n'a pas été choisie par hasard précise Cédric Blanch.
 

Le 16 octobre, c'est l'anniversaire de la confrérie et nous serons à quelques jours de la Toussaint, donc proche d’un moment qui a du sens dans notre démarche spirituelle.


En effet, la confrérie, depuis sa création au 15ème siècle, s'est toujours donnée pour mission l'accompagnement des défunts et familles en deuil. A l'origine, les pénitents portaient la tenue du condamné à mort pour lui éviter d’être lapidé, lynché par la foule avant la potence. 


Une procession virtuelle jusqu'à vendredi

Cette semaine, les quelques 700 membres de la confrérie et tous ceux qui le souhaitent sont invités à suivre virtuellement la procession du Vendredi saint. La musique et la bande son, diffusées d’ordinaire dans les rues de Perpignan durant les trois heures de procession, seront en ligne sur le site et via les réseaux sociaux du diocèse de Perpignan chaque jour à 15h.

Les croyants sont donc invités, chez eux, à une réflexion spirituelle individuelle.

Côté profane, c’est un coup dur pour l’économie locale. La procession de la Sanch est depuis des décennies le rendez-vous qui lance le début de la saison touristique avec en moyenne 10.000 personnes rassemblées dans les rues de Perpignan et jusqu'à 15.000 en 2019.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tradition culture pays catalan culture catalane culture régionale catalogne religion société réseaux sociaux
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter