Déconfinement : à Canet-en-Roussillon, la réouverture des terrasses des restaurants se prépare

Dans les Pyrénées-Orientales, les bars, restaurants et campings de Canet-en-Roussillon anticipent la réouverture de leurs terrasses et de leur service de restauration le 19 mai prochain. Les gérants des établissements ont le nez dans les commandes mais le sourire aux lèvres. 

Dans les établissements, il faut constituer les stocks pour accueillir les clients dès le 19 mai.
Dans les établissements, il faut constituer les stocks pour accueillir les clients dès le 19 mai. © Victor Bachtik / France Télévisions.

Depuis l'annonce de la réouverture partielle des terrasses (à 50 %), le monde de la restauration s'active : tout doit être prêt pour accueillir les clients le 19 mai prochain. 

À Canet-en-Roussillon, le camping Le Brasilia a ouvert plus tard qu'à l'accoutumée du fait de la crise sanitaire. Alors que la saison démarre tout juste, le personnel doit se hâter de constituer les stocks.

"Aujourd'hui, on a réceptionné des glaces. On passe énormément de commandes en ce moment, ça n'arrête pas. On attendait la validation de l'Etat, donc tout s'est fait un peu au dernier moment", explique Morgan Plas, responsable du bar-restaurant de l'établissement.

Son livreur, Vivien Sucharski, ne chôme pas. Depuis le début de la matinée, les déchargements s'enchaînent.

Je ne pensais pas que ça repartirait aussi fort et aussi vite ! Là, j'ai beaucoup de volume en comparaison avec les autres années.

Vivien Sucharski, livreur.

Grosse effervescence chez les grossistes

Prochaine halte pour Vivien Sucharski : le restaurant "La plage gourmande" sur le front de mer. Sa gérante Elisabeth Lebreton reçoit aujourd'hui de la viande surgelée et des produits secs. "On a commandé toute cette semaine à chaque fournisseur. Là pour la viande, on a passé commande hier et c'est arrivé aujourd'hui donc c'est très rapide. On sera prêt !", sourit-elle.

Le redémarrage de l'activité pour les bars et les restaurants représente un grand défi pour les grossistes, à l'image de l'entreprise perpignanaise Sobraques Distribution. En ce moment, 700 commandes partent quotidiennement de ses entrepôts réfrégirés. Les quarante préparateurs travaillent parfois jusqu'à minuit pour que les colis puissent être acheminés dès le lendemain matin.

Devant cette effervescence, le directeur général Laurent Sobraques a le sourire. Avec la fermeture des restaurants ces derniers mois, il a perdu 50 % de son activité.

Là, on redémarre : le volume de commandes est semblable à celui qu'on avait en 2019. La saison sera bonne !

Laurent Sobraques, directeur général de Sobraques Distribution.

La demande n'est d'ailleurs pas prête de s'arrêter. À partir du 9 juin, les bars et restaurants pourront ouvrir leurs terrasses à 100 % et leurs salles intérieures à 50 %.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gastronomie culture covid-19 santé société déconfinement loisirs sorties et loisirs