Déconfinement en Bourgogne-Franche-Comté : les 4 étapes du calendrier annoncé par Emmanuel Macron

Le président de la République a dévoilé ce 29 avril en début d’après-midi à la presse régionale les différentes phases à venir du déconfinement de la France. La réouverture se fera en plusieurs étapes les 3 mai, 19 mai, 9 juin et 30 juin. Le couvre-feu reste en vigueur, mais sera avancé.

Les terrasses devraient pouvoir rouvrir au 19 mai avec des tables de 6 personnes maximum.
Les terrasses devraient pouvoir rouvrir au 19 mai avec des tables de 6 personnes maximum. © VALERIE VREL - maxPPP

Ce calendrier est celui qui devrait en toute logique s’appliquer à la Bourgogne-Franche-Comté. L’exécutif mettant des réserves sur les départements qui dépasseraient durablement un taux d’incidence de 400 nouveaux cas pour 100.000 habitants. Dans notre région, au 28 avril le taux d’incidence s’établit à 275 nouveaux cas pour 100.000 habitants. Les hôpitaux restent sous tension avec 107% des lits de réanimation occupés. On compte 211 malades en réanimation, 1379 personnes hospitalisées. Le Doubs reste le département le plus touché avec un taux d’incidence de 342.

3 mai : fin des restrictions de déplacement

C’est la bonne nouvelle, à compter de cette date les déplacements ne seront plus limités à 10 ou 30 kilomètres ou entre départements. Vous n’aurez plus besoin d'attestation en journée, mais elle sera nécessaire en soirée et la nuit. Le couvre-feu reste en place à 19 heures.

Les commerces actuellement fermés ne rouvriront pas.

Collégiens de 4e et 3e et lycéens pourront retourner en cours par demi-jauge.

Le télétravail restera la règle, il est maintenu malgré cette première phase de déconfinement.

19 mai : le couvre-feu passe à 21 heures, réouverture de certains commerces et musées, cinémas, théâtres…

A la mi-mai, les Français pourront profiter de leur soirée jusqu’à 21 heures avant de rentrer chez eux en raison du couvre-feu toujours présent. 

Les terrasses pourront rouvrir avec des tables de 6 personnes maximum.

Les commerces pourront rouvrir avec des conditions de jauge et de protocole adapté à chaque lieu ou activité.

Musées, monuments, cinémas, théâtres, salles de spectacles pourront rouvrir avec des spectateurs assis dans la limite de 800 en intérieur, et 1000 à l’extérieur. Idem pour les établissements sportifs de plein air et couverts.

Les activités sportives pourront reprendre dans les lieux couverts et en plein air avec des protocoles adaptés.

Les rassemblements de plus de 10 personnes seront interdits.

Enfin au 19 mai, le télétravail sera toujours d’actualité.

 

 

9 juin : Réouverture des restaurants et couvre-feu à 23h

Le 9 juin prochain, la vie des centres-villes devrait commencer à reprendre vie en soirée. Le couvre-feu sera étendu à 23 heures. Autre évènement attendu, la réouverture des restaurants et des cafés sera possible, y compris en intérieur, sous réserve du respect des jauges et des protocoles sanitaires qui restent à définir. Il sera possible de déjeuner ou de diner mais sur des tables de 6 personnes maximum. Les discothèques resteront fermées. La situation des bars n’est cependant pas évoquée.

Le télétravail sera assoupli sans que le détail ne soit pour l’instant donné.

A cette date, les salles de sport pourront également rouvrir. Les sports de contact seront autorisés en extérieur. En intérieur, seuls les sports sans contact seront possibles. Là aussi, la réouverture se fera sous condition du respect de protocoles sanitaires spécifiques.

Le 9 juin, ce sera aussi la reprise des concerts et des compétitions sportives ouvertes au public. Les évènements culturels ou sportifs rassemblant jusqu’à 5000 personnes seront possibles avec la mise en place d’un pass sanitaire annonce l’Elysée. 

Enfin les salons et les foires d’expositions seront possibles sous les mêmes conditions, de même que l’accueil des touristes étrangers, là-aussi avec présentation d’un pass sanitaire.

30 juin : levée du couvre-feu

Le 30 juin, à quelques jours des vacances d’été et 8 mois après son instauration, le couvre-feu devrait être levé. Tous les déplacements seront autorisés.

Par ailleurs, les limites de jauges dans les établissements recevant du public seront rehaussées à 1000 personnes. Tous les établissements rassemblant plus de 1000 personnes devraient également être autorisés en intérieur comme en extérieur. Cette levée programmée se fera néanmoins en fonction de la situation sanitaire locale.

Attention, ce ne sera cependant pas le retour total à la normale. Les discothèques resteront fermées au-delà du 30 juin. Des limites spécifiques de présence du public pourront être mises en place en fonction des évènements ou de la situation sanitaire du département.

Dans les colonnes de la presse régionale, le président de la République a fait savoir que la vaccination sera ouverte aux personnes obèses dès le 1er mai. Emmanuel Macron se dit favorable à un pass sanitaire pour les stades, festivals, et foires mais pas pour les restaurants.

Un déconfinement retardé dans les départements les plus touchés

Les mesures et le calendrier annoncés s’appliqueront sur l’ensemble du territoire national annonce l’Elysée, "sauf situation sanitaire départementale dégradée". C’est l’évolution du taux d’incidence qui devrait décider de l’application ou non des mesures. Le seuil de 400 cas pour 100 000 habitants est fixé.

A l’heure actuelle, plus aucun département de Bourgogne Franche-Comté n’est dans cette situation. Mais certains départements n’en sont pas si éloignés. Dans le Doubs, département où le virus circule le plus, le taux d’incidence est désormais de 342 nouveaux cas pour 100 000 habitants. Viennent ensuite l'Yonne, le Territoire de Belfort, la Nièvre, le Jura et la Côte d’Or. La Haute-Saône et la Saône-et-Loire sont, elles, repassées en dessous du seuil d’alerte (250 / 100 000).

La mesure pourrait également s'appliquer à certaines agglomérations selon la situation sanitaire. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société déconfinement