Découverte d'un sarcophage de l'empire romain dans les sous-sols de la ville basse d'Elne près de Perpignan

Publié le
Écrit par Fabrice Dubault avec Céline Llambrich

C'est sur le site d'une vaste nécropole de la fin de l'époque romaine, connue depuis les années 60, que cette découverte majeure pour l'archéologie catalane a été faite à Elne, près de Perpignan. Un sarcophage romain du Ve ou VIe siècle a été mis au jour lors de travaux d'assainissement. Son état de conservation est exceptionnel.

A Elne, ce mercredi matin, les archéologues, techniciens, élus et même les habitants observent avec attention un chantier dans la ville basse. Tous les regards sont tournés vers un trou béant dans la chaussée où repose à trois mètres de profondeur, un sarcophage romain en parfait état.

"C'est une tombe intacte, comme on en a jamais trouvé dans le département, un sarcophage entier de près de deux tonnes et demi, excessivement bien conservé. C'est une pièce archéologique exceptionnelle, unique".

Olivier Passarius, chef du service archéologie au Conseil départemental des Pyrénées-Orientales.

Une mise au jour tout en douceur

La levée de ce sarcophage en calcaire, très lourd, et mesurant 2 mètres de long est une opération délicate. Il ne faut surtout pas qu'il se brise. D'autant que cet artéfact est encore scellé par son couvercle en pierre.

"La contrainte, c'était d'éviter qu'il se casse par le fond sous l'effet du poids et qu'il s'ouvre. Donc, nous avons mis des sangles très larges et plusieurs en dessous" explique David Sol, le responsable des travaux.

C’était une opération technique hors norme, dans une rue assez étroite, qui a nécessité plusieurs jours d’intervention pour soulever et extraire le sarcophage.

VOIR notre reportage à Elne.

Elne et sa nécropole romaine

Au coeur de ce quartier d'Elne, les vestiges archéologiques sont nombreux et connus. Ce sarcophage appartient à une nécropole datant du Ve ou VIe siècle de notre ère. Un cimetière romain redécouvert lors de nouveaux travaux d'assainissement.

"La nécropole s'étend sur environ 2.000m2, sous la ville actuelle. On le sait grâce aux observations documentées et sectorisées qui datent d'il y a 60 ans".

Camille Mistretta, responsable du chantier archéologique d'Elne.

Cette nécropole illibérienne témoigne par exemple d’une église funéraire, probablement l’église Saint-Pierre, qui aurait été le théâtre de l’assassinat de l’empereur romain Constant, en 350, à Elne.

De nombreux autres vestiges ont été révélés à l'occasion de ces travaux comme des caveaux maçonnés, des sépultures en bâtière ou encore des tombes d’enfants en amphore.

Mais le joyau, jamais découvert à ce jour, c'est ce sarcophage enterré, ce cercueil destiné à recevoir la dépouille d'une personnalité romaine après une grande cérémonie funèbre.

Le sarcophage a pris la direction des ateliers du Conseil départemental des Pyrénées-Orientales, où il sera ouvert. Une nouvelle étape et peut-être de nouvelles découvertes à venir.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité