REPLAY. Risques de coupures d'électricité : l'Espagne au secours de la France

Diffusé du au Publié le Mis à jour le
Écrit par Emmanuel Deshayes

Pour éviter les pannes de l’hiver, opération de maintenance pour le site de conversion électrique de Baixas. Un site stratégique qui permet les échanges d’énergie entre la France et l’Espagne. Egalement dans l'actualité de ce lundi 3 octobre 2022, le début d'un vaste chantier de dragage dans le port de Carnon et la naissance d'un petit club de rugby dans les Cévennes.

Vendredi, les ministres de l’énergie européens se sont rassemblés à Bruxelles pour une réunion de crise sur le prix de l’électricité. Une coopération internationale plus que nécessaire pour lutter contre la flambée des prix de l'électricité dans le contexte d’une guerre aux portes de l’Europe. Une coopération nécessaire rendue possible grâce à des centres d'échanges d'électricité entre les pays, comme à Baixas. Une opération de maintenance est justement en cours pendant deux semaines pour le site de conversion électrique, pour éviter les pannes de l’hiver. 

Au sommaire également de votre édition régionale présentée par Florent Hertmann :

4 mois de dragage

C'est une opération de grande ampleur qui débute dans le port de Carnon dans l'Hérault. 4 mois de chantier pour draguer les bassins qui se sont envasés. Des travaux à hauteur de trois millions et demi d'euros pour aspirer des dizaines de milliers de sédiments

Aspirés dans le bassin portuaire, les sédiments (environ 32 000 m3) seront refoulés sur une zone située à Pérols et sur un terre-plein le long du canal du Rhône à Sète. Traités et déshydratés pendant 3 mois, les sédiments ultimes (environ 20 000 m³) seront transportés sur des barges vers une zone de clapage en mer définie au large de Sète. Mais à Carnon, heureusement, "nous ne retrouvons pas de métaux lourds dans les sédiments", assure le maire. 

Au secours des étudiants

Après la pandémie de Covid-19, c'est aujourd'hui la hausse du coût de la vie empoisonne celle des étudiants. La précarité augmente au point que les associations d'aide peinent à faire face. L’enquête de rentrée de l’Unef pointe une augmentation annuelle de 6,47 % du coût de la vie étudiante. L’organisation concurrente, la Fage, livre elle aussi un rapport inquiétant, soulignant une augmentation de 7,38 % par rapport à 2021.  

Le Rectorat a annoncé le maintien de toute une batterie d’aides pour cette rentrée.. Les frais d’inscription restent gelés tandis que montant des bourses augmente de 4 % et celui des aides au logement de 3,5 %. Une aide exceptionnelle de rentrée de 100 € supplémentaire s’ajoute pour les boursiers qui bénéficient également des repas universitaires à 1€ au lieu de 3,30€, tout comme les étudiants non boursiers en grande précarité. 

Carnet rose au pays de l'Ovalie

Et puis vous découvrirez le Rugby Club Piémont cévenol qui vient juste de naître à Sauve dans le Gard. Un événement rare puisque chaque ligue régionale n'enregistre qu'une ou deux créations de club par an. Cette création a lieu dans une terre vierge de rugby avec une seule tentative d'implantation à Quissac dans les années 80. Le RCPC affiche 27 licenciés avec une obligation de présenter 24 joueurs sur chaque feuille de match. Le club a donc besoin de joueurs qui viendraient renforcer un effectif composé de joueurs d'expériences et de quelques purs néophytes. Avis aux amateurs !

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité