Éoliennes flottantes en mer : un navire robot a enfoui un câble électrique sous-marin entre le Barcarès et la ferme pilote du golfe du Lion

Début mai, une étape importante a été franchie dans la construction du parc éolien en mer du golfe du Lion, au large de l'Aude et des Pyrénées-Orientales. Deux navires ont déroulé et enfoui le câble électrique sous-marin qui raccordera les 3 éoliennes flottantes en mer à la terre. La production doit débuter en 2025.

La ferme pilote des Eoliennes Flottantes du Golfe du Lion, au large du Barcarès, a été baptisée EFGL. Elle se compose de 3 machines flottantes d'une puissance de 10 MW chacune, installées à 18km au large de Leucate et du Barcarès.

Ces éoliennes, nouvelle génération, sont fixées sur un mât de 100 mètres de haut avec 3 pâles de 75 mètres de long. Le tout posé sur 3 flotteurs de 25 mètres de haut espacés de 70 mètres.

Début mai, RTE, Réseau Transport d'Electricité, a installé un câble électrique sous-marin, pour relier le futur parc à la terre et ainsi acheminer l'électricité produite.

18 km de câble enterrés sous la mer

L'opération s'est déroulée en trois étapes.

La première étape de l’installation du câble électrique sous-marin a consisté à tirer, depuis le navire câblier "Viking Neptun", situé à 1 km des côtes, le câble électrique sous-marin dans le fourreau de protection jusqu’à la chambre de jonction. Il s'agit d'un coffre de béton maçonné où les câbles sous-marins sont raccordés aux câbles souterrains et au réseau RTE. Cette infrastructure est située sous le parking du cours de la Méditerranée au Barcarès.

La deuxième étape de l’installation du câble a consisté à dérouler les 18 km de câble électrique au fond de l’eau à l’aide du navire câblier. Le câble est ensuite enfoui dans le sol marin grâce à un robot sous-marin.

La dernière étape du raccordement d’EFGL consistera à raccorder ce câble électrique sous-marin à l’éolienne de tête qui sera positionnée à 16 km au large des communes de Leucate et du Barcarès. Après l’installation des éoliennes, le raccordement permettra d’évacuer la puissance des 3 éoliennes de 10 MW chacune, d’ici 2025.

Le raccordement de EFGL en chiffres

  • Coût du raccordement = 47 millions d'euros
  • Liaison électrique = 63.000 volts
  • Liaison électrique sous-marine = 18 km
  • Liaison électrique souterraine = 3,5 km
  • Fourreau pour le câble en mer = 600 mètres

Les projets d'éoliennes flottantes en mer

Un projet similaire, baptisé Eolmed, doit voir le jour au large de Gruissan et Port-la-Nouvelle. Il devrait produire de l'électricité dès l'été 2025, à raison de 110 millions de KWH par an, soit la consommation d'électricité d'une ville de 50.000 habitants. Sa durée de vie est de 20 ans.

Puis un parc commercial de 250 MW (soit environ 25 machines) sera construit au large de Narbonne, dans l'Aude. À terme, 50 éoliennes supplémentaires pourront être installées.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité