État d'urgence : artifices et bidons de carburant interdits dans les Pyrénées-Orientales

La préfète des Pyrénées-Orientales Josiane Chevalier a décidé d'interdire la vente et l’utilisation des artifices de divertissement et des bidons de carburant dans les Pyrénées-Orientales jusqu’à la fin de l’état d’urgence.


Jusqu'à la mi-février


Jusqu'à la fin de l'état d'urgence, soit jusqu'à la mi-février, la vente et l’utilisation des artifices de divertissement et des bidons de carburant sont interdites dans les Pyrénées-Orientales.

L'interdiction concerne les artifices de divertissement relevant des catégories C2 à C4 et des articles pyrotechniques de la catégorie T2. Les professionnels justifiant de leur qualité sont toutefois autorisés à déroger à cette interdiction.

Classification des artifices de divertissement


Carburants à emporter et gaz inflammables interdits


"Sont également interdites les ventes au détail de combustibles corrosifs, carburants à emporter et gaz inflammables dans les stations services et autres point de vente délivrant ces produits. Les bouteilles de Buthane et de Propane ne sont pas concernées par cette mesure.", précise la préfecture des Pyrénées-Orientales.


Prévenir les risques de troubles à l'ordre public


"Dans le contexte actuel, ces dispositions sont destinées à prévenir à la fois les risques de troubles à l’ordre public qu’un usage détourné de ces produits peut engendrer, et les mouvements de panique parfois occasionnés par des détonations à répétition.", conclut la préfecture.