Hausse des taux d'intérêt, nouvelles règles d'urbanisation : l'immobilier en difficulté

En marge de la journée mondiale de l'habitat, Perpignan accueillait les professionnels pour un salon consacré à l'immobilier. Un salon aux accents moroses notamment à cause de l'augmentation des taux d'intérêt.

La fréquentation était en baisse cette année au salon de l'habitat de Perpignan. Cause principale de cette désaffection : la crise de l'immobilier et la difficulté pour les emprunteurs d'acheter à cause de la hausse des taux d'intérêt.

On était aux alentours de 2 % il y a six mois, aujourd'hui nous sommes à environ 5 %.

Guillaume Daminato, agent immobilier

"Nous n'avons plus les primo-accédants et on change complètement de catégorie. Plus personne ne peut acheter et en plus, les prix de l'immobilier augmentent, et donc ça devient de plus en plus compliqué", précise Guillaume Daminato, responsable commercial chez Numaa immobilier.

Énergies renouvelables et économies d'énergie

Si c'est compliqué d'acheter dans le neuf, les visiteurs s'intéressent aux énergies renouvelables pour équiper leurs logements et réaliser des économies d'énergie avec les matériaux d'isolation comme le polyuréthane. "En cas de sinistre, l'avantage c'est que l'on n'aura pas besoin de changer l'isolation, car c'est imperméable", ajoute Jean Colombus, commercial chez Colombus habitat.

Nouvelles règles pour l'achat de terrains

Autre difficulté pour l'achat des logements neufs : l'acquisition des terrains dont les règles sont de plus en plus drastiques."Le gouvernement nous demande de redensifier les villes et de ne plus étaler les lotissements à l'extérieur", conclut Guillaume Daminato.

Dans les Pyrénées-Orientales, les professionnels prévoient une baisse des permis de construire de 20 % en 2024.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité