Cet article date de plus de 5 ans

Meurtre du parc de Perpignan : Kader Djidel mis en examen pour l'"assassinat" d'Erika

Kader Djidel, le jeune amoureux éconduit d'Erika, a été mis en examen ce jeudi pour l'assassinat deux jours plus tôt de sa petite amie, à qui 300 jeunes ont rendu hommage dans une marche blanche en plein centre de Perpignan.
Le procureur de la République de Perpignan Achille Kiriakidès
Le procureur de la République de Perpignan Achille Kiriakidès © Maxppp

"On est en présence d'un crime communément qualifié de passionnel", a déclaré le procureur de la République de Perpignan Achille Kiriakidès. Kader Djidel avait "entretenu une relation amoureuse avec cette jeune fille durant plusieurs mois, mais n'a pas supporté, dit-il, la rupture de cette liaison", a poursuivi le magistrat.

Selon Fabien Large, l'avocat du garçon, Erika, qui devait fêter ses 18 ans dans quelques mois, a été égorgée "post-mortem".
Le jeune bachelier de 18 ans avait "donné rendez-vous à la victime, mardi après-midi, pour avoir une discussion avec elle", selon le procureur. M. Kiriakidès a aussi indiqué qu'il n'y avait eu aucune complicité d'établie dans cet assassinat.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
affaire erika à perpignan faits divers police société sécurité enquêtes justice