Perpignan : Cémoi, le n°1 du chocolat en France est en vente

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marc Tamon

C’est une famille catalane qui cultive le secret. Mais Cémoi est bien en vente. Car si ces dirigeants refusent de confirmer l’information, la vente circulait sur les marchés internationaux avant la crise sanitaire. Une information confirmée de source interne.
 

Un groupe français et familial

Cémoi, anciennement connu dans les Pyrénées-Orientales sous l’appellation Cantaloup, est un groupe dirigé depuis trois générations par les Poirrier. Une famille qui s’est toujours battue pour rester à Perpignan. Patrick Poirrier en est le PDG depuis 2005. Un homme dont la vie tourne autour du cacao, suspendu au marché et au rythme de récolte de cette fève magique mais qui n’aime pas parler et faire parler de lui. "Je préfère parler de la marque", répond souvent cet homme, né en 1971, qui passe beaucoup de temps en Côte d’Ivoire, un des principaux pays producteur de cacao

Cémoi commercialise 3% de la récolte mondiale de cacao

Son marché historique se situee dans la fabrication pour les marques de distributeurs. La marque Cémoi s’impose elle fortement à Noël et à Pâques et a fait un gros effort de développement du chocolat bio. Enfin, 50% des volumes sont réalisées auprès des professionnels en leur fournissant des fèves, de la liqueur de cacao ou des gouttes de chocolat pour leurs préparations industrielles ou artisanales. 

Une bataille avec des leaders mondiaux

En 2018, Patrick Poirrier expliquait dans l’émission "Face à la Presse" sur France Bleu Roussillon : "Nous avons réussi à rester familial à travers notre développement. Mais aujourd’hui, nous nous battons avec des leaders mondiaux". Cette vente, si elle se concrétise pourrait donc être un tournant dans la longue saga du chocolat en Pays Catalan. Cémoi y est toujours bien ancré. En dehors du siège historique, devenu un espace de vente, la famille Poirrier a inauguré au nord de Perpignan en 2008 une usine sur le site de Torremila, près de l’aéroport. Elle y emploie près de 300 personnes et y conçoit tous ses nouveaux produits. 

3500 collaborateurs

Le numéro un du chocolat en France et réalise plus de 750 millions d’euros de chiffre d’affaires dont un peu moins de la moitié à l’international. Présent dans 50 pays, Cémoi emploie près 3 500 collaborateurs, dont 2 300 en France répartis dans 22 sites dont 12 en France. et commercialise 200 000 tonnes de chocolat par an. 

 Cémoi, né en 1814 à Arles-sur-Tech 

L’origine de la marque Cémoi se trouve dans une fabrique de chocolat construite en 1814 par Louis Pares à Arles-sur-Tech,en Vallespir. C’est une des premières en France dans un département des Pyrénées-Orientales qui devient une terre de chocolatiers. Elle prend ensuite le nom de deux beaux-fils, Joseph Cantaloup et Emile Catala. Ces deniers la modernisent mais les fortes inondations de 1940 emportent le bâtiment situé tout près du fleuve Tech. Le fils de Léon, Joseph Cantaloup implante alors l’usine à Perpignan comptant 150 ouvriers après la seconde guerre mondiale.



En 1962, le grand père de l’actuel PDG Patrick Poirrier rachète Cantaloup. Visionnaire, Georges Poirrier mise sur le développement des marques propres des grandes surfaces sous le nom Cantalou.En 1981, il rachète la marque Cémoi dont il emprunte le nom commercial pour rebaptiser le groupe en 1981

 

 

 

​​​​​​​

Droit de réponse : Le communiqué du groupe Cémoi
24 heures après la publication de notre article, le groupe Cémoi a diffusé - via son agence de relations presse - un communiqué aux rédactions.



"Le Groupe CÉMOI précise qu'aucune opération de vente n’est en cours, contrairement à certaines informations parues dans la presse le 3 juin 2020. Le groupe CEMOI a initié fin 2019 début 2020 une réflexion stratégique sur un plan de développement à 5 ans, interrompue par la crise COVID.

A ce jour le Groupe est concentré sur la poursuite de ses activités pour ses clients dans le respect des mesures sanitaires, dans le cadre d’un plan à 100 jours."




Ce communiqué daté du 4 juin 2020 précise la situation économique du groupe sans démentir l'information principale : une proposition à la vente circulant sur les marchés internationaux avant la crise sanitaire.

 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité