• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Perpignan : le député d'extrême-droite Louis Aliot réclame “les grands moyens” dans certains quartiers

Louis Aliot, député RN des Pyrénées-Orientales - archives / © France 3 Occitanie
Louis Aliot, député RN des Pyrénées-Orientales - archives / © France 3 Occitanie

Dans une lettre au premier ministre, Louis Aliot, candidat Rassemblement National à la mairie de Perpignan, a réclamé ce mardi des mesures exceptionnelles et urgentes dans certains quartiers. Drogue, prostitution... selon le député d'extême-droite, l'ordre républicain ne serait plus assuré.

Par Sylvie BONNET d'après l'AFP

Le député RN des Pyrénées-Orientales Louis Aliot, compagnon de Marine Le Pen et candidat à la mairie de Perpignan, a réclamé mardi des "mesures exceptionnelles et urgentes" dans certains quartiers, dénonçant le pouvoir des "dealers" et la prostitution notamment dans l'un d'eux.
 

L'ordre républicain n'est plus assuré à Perpignan dans certains quartiers", déplore l'élu des Pyrénées-Orientales dans une lettre au Premier ministre Edouard Philippe.

 

Utiliser les grands moyens


Pour faire face au tableau apocalyptique qu'il dresse notamment de la résidence des oiseaux, à Perpignan, Louis Aliot demande "des mesures exceptionnelles et urgentes avec un dispositif policier permanent dans ces quartiers" et "d'étendre les pouvoirs de la police municipale".
 

Les dealers contrôlent de plus en plus d'entrées de bâtiments, ils arrivent même à filtrer les voitures qui entrent sur les parkings, des points de prostitution nocturne (camionnettes) s'installent à la vue de tous", affirme le député.


Et le candidat aux futures municipales de dénoncer la politique actuelle de la ville : "Face à l'immobilisme et aux échecs des interventions récentes dans ces secteurs de Perpignan, je vous demande d'agir avec détermination en utilisant les grands moyens", ajoute l'élu d'extrême droite, estimant que "la peur doit changer de camp".

Un courrier qui se termine par une prédiction menaçante : "ces situations inacceptables se termineront mal" et "les citoyens finiront par se faire justice eux-mêmes" prévient l'élu du Rassemblement national.
 

Sur le même sujet

Gard : recrudescence des violences avec arme et tirs sur les caméras de surveillance à Alès

Les + Lus