Perpignan : les Dulin, créateurs de boules de Noël artisanales depuis 30 ans

Sabine et François Dulin sont des artistes basés près de Perpignan et créateurs de boules de Noël en porcelaine faites main depuis 30 ans. Cette année, les marchés de Noël sont annulés, ce qui ne les empêche pas de continuer de faire vivre leurs créations. 
Cette boule de Noël en porcelaine peinte à la main reprend une tradition alsacienne que les artistes perpétuent depuis 30 ans
Cette boule de Noël en porcelaine peinte à la main reprend une tradition alsacienne que les artistes perpétuent depuis 30 ans © J Lopez / FTV
Depuis 30 ans, ce couple d'artistes perpignanais perpétue une tradition bien particulière dans leur atelier de Saint-Nazaire (66). Même si les marchés de Noël sont annulés cette année, Sabine et François Dulin continuent de fabriquer des boules de Noël artisanales en porcelaine. 

Leurs boules entièrement peintes à la main font leur fièreté. "Ça me prend 4 heures de travail, estime François Dulin. Celles-ci coûte 49 euros, mais on réalise aussi des séries sérigraphiées d’une centaine de boules, de façon à avoir des prix plus abordables." 

Une passion insolite

Une activité très saisonnière et insolite que ce couple de passionnés débute au début des années 1980. Ils quittent alors Paris et partent s’installer dans le sud, laissant tomber leur métier pour se consacrer à la peinture sur divers objets. Au début, ils s'essayent à tout, mais un jour, ils ont un déclic.
 
Sabine Dulin et son mari créent des boules de Noël personnalisables, une tradition alsacienne qu'ils perpétuent à leur manière
Sabine Dulin et son mari créent des boules de Noël personnalisables, une tradition alsacienne qu'ils perpétuent à leur manière © J Lopez / FTV

Fidèles du marché de Noël strasbourgeois depuis 1989, une cliente leur conseille de personnaliser leurs boules de Noël selon la tradition alsacienne. Depuis lors, leurs créations artisanales portent pour certaines l'inscription "Le premier Noël", la date et le nom d'un nouveau né. "Ça nous a porté chance, parce que ça marche très bien", estime Sabine Dulin. 

Cette année, ils ne seront pas au rendez-vous pour le Christkindelsmärik, ou "marché de l'enfant Jésus" en alsacien. Mais les affaires marchent quand même, se réjouit François Dulin. "Malgré que les sapins soient en vente partout, nos boules restent dans l'atelier. Mais heureusement, on a un site internet qui fonctionne. On reçoit beaucoup de soutiens de notre clientèle fidèle qui nous envoie des messages."

Pour la première fois depuis des dizaines d'années, ils seront chez eux, en pays catalan, pour le réveillon. "D’habitude, à Noël, on passe la soirée dans notre chalet près de Strasbourg à ranger le stock invendu." Une bonne nouvelle pour leur fille de 4 ans.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
noël événements sorties et loisirs artisanat économie tradition culture