Perpignan : le ténor Alexandre Guerrero en concert à Barcelone

C'est un des très rares artistes français à pouvoir se produire actuellement. Le ténor perpignanais Alexandre Guerrero va donner de la voix dimanche, à Barcelone, à l'occasion du "Préambule au printemps" donné au Palau de la Musica dans des conditions sanitaires très strictes.

Alexandre Guerrero, en répétition à Barcelone avec l'Orchestre de Chambre de Catalogne avant le concert de dimanche.
Alexandre Guerrero, en répétition à Barcelone avec l'Orchestre de Chambre de Catalogne avant le concert de dimanche. © F3 Pays catalan

Comme tous les artistes français, le ténor perpignanais Alexandre Guerrero est depuis des mois privé de concerts dans l'Hexagone pour cause de Covid. Mais le chanteur catalan va pouvoir retrouver, le temps d'une représentation, le frisson d'un auditoire.

Le ténor catalan se cantonne depuis des mois à des répétitions à domicile pour ne pas perdre sa voix.
Le ténor catalan se cantonne depuis des mois à des répétitions à domicile pour ne pas perdre sa voix. © F3 Pays catalan

Il y a quelques semaines, il a été contacté par l'Orchestre de Chambre de Catalogne pour chanter demain, dimanche, au prestigieux Palau de la Musica à Barcelone. Un concert unique "Préambule au printemps" et une occasion qu'Alexandre Guerrero ne pouvait pas manquer.

Ça va me permettre de chanter devant du monde. Là, on est à la maison, on rouille. On ne se produit pas et c'est très compliqué pour certains collègues et même pour moi. Si on n'enseigne pas, si on n'a rien à côté, on ne mange pas!

Alexandre Guerrero, ténor de Perpignan

2m50 de distance sanitaire

De l'autre côté de la frontière, les salles de spectacles sont ouvertes, même si les conditions des représentations sont très strictes.

Alexandre Guerrero repère, avec le chef d'orchestre Joan Pamies, le Palau de la Musica où il chantera dimanche à Barcelone.
Alexandre Guerrero repère, avec le chef d'orchestre Joan Pamies, le Palau de la Musica où il chantera dimanche à Barcelone. © F3 Pays catalan

"2m50 entre toutes les personnes du public, et pour nous aussi, sur le plateau, on a 2m50 entre nous, et avec le chef d'orchestre...ce sont des conditions très spéciales" commente Alexandre Guerrero lorsqu'il répète enfin avec l'Orchestre de Chambre de Catalogne (OCC) à Barcelone, avant de visiter la salle du Palau de la Musica avec le chef d'orchestre, Joan Pamies.
"Heureusement qu'on peut encore faire quelque chose dans la culture !" se réjouit le maestro catalan.

Je pense que la culture n'est pas l'activité la plus dangereuse puisque qu'on est très contrôlé pour les masques et les distances sanitaires...

Joan Pamies, chef d'orchestre OCC

Une programmation qui fait la part belle aux oeuvres françaises

Pour ce prélude au printemps, "Préambulo de primavera", 7 oeuvres au programme, avec une ouverture du compositeur catalan Pagès-Corella pour finir sur la suite pour instruments à cordes de Janacek. 

X. PAGÈS-CORELLA: Camí de Segons para orquesta de cuerdas
G. HOLST: St Paul's Suite Op. 29, núm. 2
F. POULENC: Les chemins de l’amour
M. LEGRAND: Les parapluies de Cherbourg
J. KOSMA: Les feuilles mortes
L. FERRÉ: Avec le temps
L. JANÁCEK: Suite para cuerdas

Au programme également, plusieurs compositeurs français. Et même si "Les feuilles mortes" de Kosma ne sont pas très printanières, "Les parapluies de Cherbourg" sont toujours de saison ainsi que l'indémodable "Avec le temps" de Léo Ferré. En espérant qu'avec le temps, tout s'en ira, y compris le Covid, pour que l'on puisse retrouver également en France cette dimension culturelle qui nous fait vibrer comme les cordes de l'Orchestre de Chambre catalan.

Entre Perpignan et Barcelone, Nicolas Esturgie et Joan Lopez ont suivi Alexandre Guerrero pour France 3 Pays catalan.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture opéra musique covid-19 santé espagne international