Perpignan : le nouveau président de l'université adopte les partiels et examens sur site malgré la Covid

Covid et examens, 2 données difficilement compatibles en 2020. Comme toutes les universités celle de Perpignan s’adapte à l'épidémie de Coronavirus. Mais le nouveau président a fait le choix de partiels sur site, en présentiel, ce qui ne plait pas à l’ensemble de la communauté étudiante.
L'université Via Domitia à Perpignan - 2020.
L'université Via Domitia à Perpignan - 2020. © F3 LR
Yvan Auguet est le nouveau président de l'université Via Domitia de Perpignan. Il a pris ses fonctions, ce 30 novembre, dans une faculté quasi-déserte, Covid oblige.

Depuis des semaines, les cours sont assurés en distanciel. Les examens et partiels, en revanche, se tiendront pour la plupart en présentiel, sur le site, comme avant l'épidémie. 

Dès lors que les conditions sanitaires sont réunies pour la sécurité de chacun, nous pensons que c'est un élément positif pour les étudiants que de retrouver de la vie universitaire et le campus pour passer leurs examens.

Yvan Auguet, président de l'université Via Domitia de Perpignan.

Il avoue aussi que cette organisation traditionnelle posera moins de problèmes numériques.Cette décision divise les étudiants. Il y a les pour et les contre.
"Le confinement tend à s'alléger donc c'était logique. Moi je révise comme si les examens devaient se passer en présentiel donc cela me va" explique Manon, étudiante en droit.
"Moi, je suis pour. Car avec la sélection en master, ce sera mieux d'avoir passé les épreuves en réel" dit Jules, également étudiant en droit.

Une pétition a toutefois été lancée contre la tenue des examens en présentiel par des étudiants de Perpignan. De son côté, l'université explique que les conditions sanitaires seront respectées, à savoir, une capacité d'accueil des amphithéâtres qui sera réduite à 25%.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
université éducation société coronavirus/covid-19 santé polémique confinement déconfinement