Perpignan : un sens interdit dans une rue en sens unique empêche l'accès à la clinique Saint-Pierre

C'est le sens unique de la discorde... A Perpignan, depuis 15 jours, rue Léo Lagrange, la situation est ubuesque. Un panneau de sens interdit a été planté au début d'une rue en circulation à sens unique et à une voie. Pas pratique pour accéder à une clinique située 250 mètres plus loin.

Perpignan - le sens interdit de la discorde - mars 2021.
Perpignan - le sens interdit de la discorde - mars 2021. © F3 LR

Un panneau "sens interdit" installé depuis 15 jours, rue Léo Lagrange, à Perpignan, rend la circulation impossible. Pourtant, c'est la voie unique d'accès au caisson hyperbare de la clinique Saint-Pierre. Un service d'urgence pour toute l'Occitanie. Environ 20 patients y sont admis en ambulance et soignés chaque jour.

Le sens interdit fait exception aux riverains, afin qu'ils puissent rentrer chez eux mais rien concernant les ambulances et les véhicules sanitaires.

La clinique Saint-Pierre, les ambulanciers et les malades sont en colère. Ils trouvent cette situation stupide. D'autant que certains patients ont dû faire les 250 derniers mètres de leur voyage, à pied. L'un d'eux essoufflé, à même fait un malaise à son arrivée.

La signalisation est claire. Donc, les ambulanciers n'osent plus prendre cette route même si c'est le seul accès au bâtiment du caisson hyperbare. C'est inacceptable !

Pascal Delubac, directeur général de la clinique Saint-Pierre.

Pourquoi ce sens interdit dans une rue à sens unique ?

La mairie a installé ce panneau pour répondre à la demande des riverains qui justement se plaignent des incivilités en matière de stationnement. Notamment, des ambulances et des véhicules sanitaires. Il y a eu plusieurs pétitions.

S'ils déposaient les malades puis partaient, cela irait. Mais là, ils les attendent, ils stationnent partout et il y a des embouteillages. Des fois, il y a 10 à 12 voitures et ça bouchonne.

Michel, habitant de la rue Léo Lagrange.

Pour la mairie du quartier ouest, à l'origine de cette signalisation, le panneau est là pour canaliser le flux de véhicules de particuliers et non les ambulances et véhicules d'urgences.

La clinique étant riveraine, les professionnels qui accompagnent des patients sont considérés comme des riverains et ils ne sont donc pas concernés par l'interdiction. Il faudra pet-être ajouté un panneau "sauf ambulances". Mais sauf riverains est explicite.

Xavier Baudry, adjoint au maire de Perpignan.

Une réunion de concertation entre la mairie et la direction de la Clinique Saint-Pierre est prévue lundi... pour apaiser les esprits.

Pour l'heure, la rue d'accès au caisson hyperbare de la clinique Saint-Pierre est donc considérée en sens interdit, sauf pour les riverains, sauf pour les véhicules sanitaires, sauf pour les véhicules d'urgences et sauf pour les véhicules de secours. Donc, ceux qui l'empruntaient avant la pose du panneau sens interdit !

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
routes économie transports santé société circulation trafic routier polémique