Policier fauché par une voiture au péage du Boulou : le conducteur placé en garde à vue à Perpignan

Dans la nuit de samedi à dimanche vers 4h du matin, un policier a été renversé par une voiture venant de la frontière espagnole au niveau du péage du Boulou dans les Pyrénées-Orientales. Le chauffard alcoolisé a été intercepté et placé en garde à vue à Perpignan.

Le Boulou (Pyrénées-Orientales) - la voiture a violemment heurté un policier au péage - 18 octobre 2020.
Le Boulou (Pyrénées-Orientales) - la voiture a violemment heurté un policier au péage - 18 octobre 2020. © alliance police 66
Une voiture arrive à grande vitesse au péage du Boulou sur l'autoroute A9, vers 4h du matin, dimanche. Une membre des forces de l'ordre de la police aux frontières lui fait signe de s'arrêter. Le chauffard alcoolisé refuse et percute un jeune adjoint de sécurité. Le choc est violent : le policier se retrouve sur le capot du véhicule, sa tête heurte le pare-brise et il finit par retomber violemment sur le sol.

La collègue de la victime lance alors un "stop stick", des bandes piquantes qui provoquent une crevaison des pneus du fuyard. La voiture est ensuite interceptée au niveau du rond-point de la caserne des pompiers par une équipe de Perthus arrivée en renfort. Le chauffard aurait alors tenté une nouvelle fois de percuter une voiture de police.

Fracture du bassin et 45 jours d'ITT

Le policier victime du choc est évacué sans connaissance vers l'hôpital de Perpignan. Ses jours ne sont pas en danger, mais il souffre d'une fracture du bassin, d'une blessure à l'épaule et d'un traumatisme crânien. Il s'est vu prescrire 45 jours d'ITT. Ce jeune père de famille débutait sa carrière à la PAF en tant qu'agent de sécurité.
Le Boulou (Pyrénées-Orientales) - La tête du policier a heurté le pare-brise du véhicule - 18 octobre 2020
Le Boulou (Pyrénées-Orientales) - La tête du policier a heurté le pare-brise du véhicule - 18 octobre 2020 © PAF de Perpignan

Alcoolisé et sans permis 

Le chauffard revenait de la zone industrielle de La Jonquera en Espagne, où se trouve de nombreuses prostituées. Il s'agit d'un homme de trente ans, originaire de Charente, qui a fait l'objet d'une mesure de suspension de permis de conduire. Il était déjà connu pour refus d'obtempérer et violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique. L'homme a été placé en garde à vue pour "violences volontaires avec arme par destination" et auditionné dimanche, à Perpignan, dans l'attente de poursuites judiciaires.

Son passager, âgé de 20 ans, rencontré le jour même et résidant à Port-Vendres, est également placé en garde à vue.

Une banalisation de la violence

Les délégués d'Alliance Police Nationale 66 se sont immédiatement rendus sur place. Ils dénoncent "la banalisation de la violence" envers leurs collègues et réclament une réponse pénale forte. Ils rappellent également qu'une de leur demande principale est "la sécurisation des contrôles à la grande barrière du Boulou".

La veille, un conducteur avait forcé un barrage avec 275 kg de cannabis. Pris en chasse par les forces de l'ordre jusqu'au péage de Perpignan-sud, il aurait perdu le contrôle de son véhicule après avoir défoncé la barrière. L'homme a réussi à prendre la fuite à pied. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers police société sécurité violence autoroute économie transports espagne international catalogne