Pyrénées-Orientales : à 228 km/h sur l'A9, sans permis et positif au cannabis

Ça s'appelle mettre les bouchées doubles... Un chauffard a été interpellé samedi dernier du côté de Trouillas par le peloton de gendarmerie de Pollestres. Il roulait à 228 km/h, son permis de conduire était annulé et pour couronner le tout, l'homme s'est révélé positif au cannabis.
A partir de 50 kms au-dessus de la vitesse autorisée, c'est le retrait de permis immédiat...quand permis il y a ! ARCHIVES
A partir de 50 kms au-dessus de la vitesse autorisée, c'est le retrait de permis immédiat...quand permis il y a ! ARCHIVES © FTV
Le week-end dernier, période de retour des vacances, de nombreux contrôles de vitesses ont été effectués en Occitanie. C'est ainsi que le peloton d'autoroute de Pollestres, dans les Pyrénées-Orientales, a été confronté à plusieurs cas d'excès de vitesses extrêmes, à tel point que la gendarmerie en a fait écho sur sa page facebook.

3 infractions pour le même chauffard

Le pompon revient sans conteste à un automobiliste intercepté samedi du côté de Trouillas. L'homme roulait à 228 km/heure, soit près de 100km/h au-dessus de la vitesse autorisée. Et il n'en était surement pas à son premier excès car lorsque les gendarmes l'ont rattrapé, ils ont eu la surprise de découvrir que son permis de conduire était annulé! Enfin, cerise sur le gâteau, le chauffard s'est révélé positif au cannabis. Les gendarmes lui auraient bien signifié une rétention de permis immédiate...ils ont dû se contenter d'une mise en fourrière du véhicule!

2 autres excès de vitesse à très vive allure

Dans la foulée, les gendarmes de Pollestres ont intercepté un deuxième chauffard, toujours sur l'A9, aux environs de Villemolaque. Cette fois, l'homme roulait "seulement" à 191 km/h, mais lui-aussi avait une circonstance aggravante:  il était titulaire d'un permis probatoire limité à 110 km/h.

Enfin, dernière grosse prise, dimanche, par la brigade motorisée de Perpignan cette fois. Ils ont contrôlé sur la D617 limitée à 110 km/h entre Perpignan et Canet-en-Roussillon une berline allemande circulant à 172 km/h, soit plus de 60 km/h au dessus de la vitesse autorisée. 
Dans ces cas les chauffards se voient immédiatement retirer leur permis de conduire, si ce n'est pas déjà fait.

Conduire malgré un retrait de permis

D’après le code de la route, la conduite après une suspension, annulation judiciaire, invalidation (plus de points) ou une rétention de permis de conduire est punie par une amende allant jusqu'à de 4 500€ et 2 ans de prison avec interdiction de repasser le permis pendant 3 ans.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
autoroute sécurité routière société sécurité drogue faits divers