• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Pyrénées-Orientales : 348 kilos d'herbe de cannabis saisis par la douane au Perthus dans un camion polonais

Les douaniers du Perthus ont saisi 348 kilos d'herbe de cannabis le 12 août 2019 / © Direction régionale des douanes et droits indirects de Perpignan
Les douaniers du Perthus ont saisi 348 kilos d'herbe de cannabis le 12 août 2019 / © Direction régionale des douanes et droits indirects de Perpignan

31 sacs poubelles contenant 348 kilos d'herbe de cannabis : c'est ce qu'ont découvert les douaniers du Perthus (Pyrénées-Orientales) le 12 août 2019 dans la semi-remorque d'un poids lourds polonais venant d'Espagne.

Par Valérie Luxey

C'est lors d'un contrôle routier opéré dans la nuit du dimanche 11 au lundi 12 août 2019 que les agents de la brigade des douanes du Perthus (Pyrénées-Orientales) ont découvert 348 kilos d'herbe de cannabis. La drogue était dissimulée dans 31 sacs poubelles, eux-mêmes cachés dans le chargement d'un poids lourd polonais.


Un itinéraire de Barcelone à Clermont-Ferrand


Le camion circulait sur l’autoroute A9, dans le sens Espagne/France. Les documents de transport présentés par le chauffeur, Polonais également,  faisaient état d'une cargaison de matériaux de construction en PVC. Le véhicule était parti de Barcelone (Catalogne) et sa destination était Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme).
 
348 kilos d'herbe de cannabis saisis dans un camion polonais par les douaniers du Perthus (Pyrénées-Orientales) / © Direction régionale des douanes et droits indirects de Perpignan
348 kilos d'herbe de cannabis saisis dans un camion polonais par les douaniers du Perthus (Pyrénées-Orientales) / © Direction régionale des douanes et droits indirects de Perpignan
 

Comparution prochaine du routier à Perpignan


Dans les sacs poubelles, l'herbe de cannabis était conditionnée dans des sachets thermosoudés. La direction régionale des douanes et droits indirects de Perpignan indique que le routier, marié et père de deux enfants, a été placé dans un premier temps en retenue douanière avant d'être remis à la police judiciaire. Il comparaîtra dans les prochains jours devant le tribunal correctionnel de Perpignan.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le verdict du procès Tangorre à Nîmes en 1992

Les + Lus