Pyrénées-Orientales : fort risque d’avalanche le weekend des 26 et 27 janvier

Le weekend des 26 et 27 janvier est marqué par un fort risque d'avalanche dans les massifs des Pyrénées-Orientales. Après d'importantes chutes de neige, la forte remontée des températures pourrait entraîner des départs d'avalanches. / © Philippe Turpin/MaxPPP
Le weekend des 26 et 27 janvier est marqué par un fort risque d'avalanche dans les massifs des Pyrénées-Orientales. Après d'importantes chutes de neige, la forte remontée des températures pourrait entraîner des départs d'avalanches. / © Philippe Turpin/MaxPPP

Dans les Pyrénés-Orientales, jusqu'à 70 centimètres de neiges sont tombés en l'espace de quelques jours. Avec une forte hausse des températures ce weekend des 26 et 27 janvier, le risque d'avalanche est très élevé. Les skieurs doivent faire preuve d'une grande vigilance.
 

Par Arthur Carpentier

Les skieurs devront faire preuve de la plus grande prudence les 26 et 27 janvier, dans les massifs des Pyrénées-Orientales. Le risque d’avalanche y est estimé à 4 sur 5 par Meteo France.

Les importantes chutes de neige de la semaine précédente ont fait gagner 50 centimètres au manteau neigeux sur le massif de Cerdagne-Canigou, à 2500 mètres d’altitude, et jusqu’à 70 centimètres sur le massif du Capcir-Puymorens. Les nouvelles plaques ainsi créées reposent parfois sur d’autres plaques, plus anciennes, parfois fragiles. Dans les pentes marquées, le risque de déclenchement par un skieur ou un randonneur est marqué. Le préfet des Pyrénées-Orientales a appelé, le 25 janvier :

skieurs et randonneurs à ski ou en raquettes à la plus grande vigilance et recommande de ne pas skier en hors-piste.


La météo quasi-printanière de ce weekend rend la situation encore plus instable. Avec un isotherme 0°C bloqué au-dessus de 3000 mètres d’altitude, et des températures croissantes au fil de la journée, Météo France estime :

On peut craindre de nombreux départs spontanés de neige récente même à des altitudes assez élevées, certaines de tailles notables en rapport avec les quantités de neige mobilisable.

La situation pour la semaine suivante reste encore floue, puisque les températures vont progressivement se rapprocher des normales de saison, sans repasser franchement dans le négatif.

Sur le même sujet

Les + Lus