Pyrénées-Orientales : plus de 400 cartouches de cigarettes et 122kg de tabac saisis en 24 heures

Les douaniers de la direction régionale de Perpignan ont remarqué une explosion du trafic de cigarettes et tabac de contrebande à la frontière. En 24 heures, plus de 400 cartouches de cigarettes et 122 kg de tabac a narguilé ont été saisis.

Dans l'Aude et les P-O, d'importantes quantités de cartouches de cigarettes, à hauteur de 30 000 euros, ont été saisies
Dans l'Aude et les P-O, d'importantes quantités de cartouches de cigarettes, à hauteur de 30 000 euros, ont été saisies © Direction régionale des douanes de Perpignan

Le confinement a pris fin, le trafic de cigarettes est reparti à la hausse. D'importantes saisies de cigarettes et de tabac ont été réalisées par les douaniers de la direction régionale de Perpignan entre le 17 et le 18 juin à la frontière avec Andorre.

417 cartouches de cigarettes

Ce sont d'abord 178 cartouches de cigarettes qui ont été interceptées à l'arrivée d'un chemin de montagne par les agents des douanes de la brigade de Carcassonne. "La marchandise de contrebande était transportée à pied, dans des ballots, par des randonneurs", soit des passeurs, explique le service des douanes.  

 

Ce sont de grosses saisies, surtout en 24 heures, et à des endroits différents du territoire. C'est significatif de la contrebande en ce moment ; ça explose depuis la fin du confinement.

Service régional des douanes à Perpignan

 

Les motards de la brigade des douanes de Perpignan ont ensuite intercepté sur une route départementale des Pyrénées-Orientales deux véhicules transportant au total 122 kg de tabacs à narguilé. "C'est énorme, ça remplit largement le coffre d'une voiture", commentent les dounaiers. Une marchandise à la valeur estimée à 25.000 euros. 

Par ailleurs, 239 cartouches de cigarettes ont été saisies à la frontière andorrane par les agents des douanes de la brigade de Porta. Lors d'une patrouille en montagne, les douaniers ont intercepté des personnes dissimulant dans un bosquet 4 sacs remplis de cartouches de cigarettes. La valeur de cette saisie est estimée à 20.000 euros. 

La totalité de ces marchandises a été saisie pour destruction. Les contrebandiers sont exposés à des amende douanières et des poursuites fiscales d'une à trois fois le montant de la marchandise.

La vente transfrontalière reprend, le trafic aussi

Si, certains contrebandiers se sont risqués à continuer leur trafic, même pendant le confinement, le risque de se faire contrôler était bien supérieur à la normale.

Les clients achetant habituellement en Andorre, en Espagne ou à la sauvette se sont donc rabattus sur les buralistes, qui ont constaté une hausse des ventes de tabac allant jusqu'à "30 à 40%" dans les zones frontalières selon la Confédération des buralistes, à "70%" selon une étude commandée par l'acteur du marché du tabac Seita Imperial Tobacco. 

Le Pas de la Case, en Andorre, a vu arriver un afflux massif de clients à sa réouverture le 1er juin dernier. Beaucoup ont attendus des heures dans leur voiture afin d'acheter tabac et alcool à moindre frais.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
trafic transports tabagisme santé société douanes faits divers frontaliers andorre
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter